RMC

WhatsApp: une panne mondiale, des excuses de Meta, et des questions

La panne a commencé aux alentours de 9h mardi, heure française, et s'est étendue jusqu'en tout début d'après-midi.

La panne a commencé aux alentours de 9h mardi, heure française, et s'est étendue jusqu'en tout début d'après-midi. - Lionel BONAVENTURE / AFP

La messagerie WhatsApp a rencontré de grandes difficultés dans la matinée du mardi 25 octobre. Le groupe Meta, détenteur de WhatsApp, assure que les services de la messagerie sont désormais opérationnels.

Le groupe américain Meta (ex-Facebook) a assuré mardi avoir résolu la panne mondiale ayant affecté les milliards d'utilisateurs de sa messagerie instantanée WhatsApp, une des plus populaires au monde.

"Nous savons que les gens ont eu du mal à envoyer des messages sur WhatsApp aujourd'hui. (...) Nous avons résolu le problème et nous nous excusons pour tout inconvénient", a déclaré à l'AFP un porte-parole de Meta.

En début de matinée, le site internet DownDetector.com, qui suit les pannes de services numériques, a indiqué avoir observé une interruption de grande ampleur de WhatsApp.

"Les rapports des utilisateurs indiquent que WhatsApp rencontre des problèmes depuis 9h17", heure française, a détaillé le site, recensant plusieurs milliers de signalements d'internautes à travers le monde.

Selon les témoignages sur les réseaux sociaux, les utilisateurs ont été dans l'impossibilité d'envoyer des messages ou de se connecter au service. L'incident a ensuite été confirmé par Meta, qui avait assuré tout mettre en œuvre pour "restaurer WhatsApp pour tout le monde aussi rapidement que possible".

WhatsApp, qui a dépassé les deux milliards d'utilisateurs dans le monde en février 2020, est l'une des messageries gratuites les plus populaires dans le monde. Elle a été rachetée par Facebook en 2014 pour un peu plus de 19 milliards de dollars, la plus grosse acquisition jamais réalisée par le groupe de Mark Zuckerberg.

Un précédent en 2021

Sur Twitter, le hashtag #whatsappdown (WhatsApp en panne) faisait partie des tendances les plus populaires dans le monde mardi matin. Des utilisateurs du réseau social ironisaient sur la panne de la messagerie instantanée en prédisant que Twitter allait en profiter et connaître un afflux de connexions.

Les services de Meta, les réseaux sociaux Facebook et Instagram, ainsi que les messageries WhatsApp et Messenger, ont déjà été victimes d'une panne géante sans précédent l'an dernier.

La durée et l'ampleur de cette interruption de quatre services utilisés par des milliards de personnes en avaient fait un incident majeur, à tel point que Downdetector l'avait alors identifié comme "la plus importante qu'ait jamais observée" le géant des réseaux sociaux.

Facebook avait à l'époque reconnu que l'incident était lié à une erreur de leur part et non à un problème technique.

À l’heure actuelle, l'origine de la panne subie par WhatsApp ce 25 octobre n'a pas été précisée.

A.L. avec AFP