24 heures pour supprimer les contenus haineux: pourquoi la loi Avia semble difficilement applicable

Loi contre la cyberhaine: "Les plateformes doivent appliquer le droit, pas plus, pas moins"
 

L'Assemblée nationale a voté jeudi l'obligation pour les plateformes internet de retirer en 24 heures les contenus haineux signalés, mesure-clé d'une proposition de loi LREM. Sous peine d'une condamnation à des amendes jusqu'à 1,25 million d'euros.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire