Le sexagénaire qui séduisait des femmes en jouant à "50 nuances de Grey" renvoyé pour viol
 

Un sexagénaire va être renvoyé devant la cour d'assises de Nice pour "viol par surprise". Il utilisait une fausse identité pour séduire des femmes sur le web et coucher avec elles à son domicile de Nice, en s'inspirant du livre Cinquante nuances de Grey. Les faits remontent à 2009, 2014 et 2015.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Maria93
    Maria93     

    Il s’agissait d’un jeu de rôles !!! C'est d'ailleurs ce principe qui met tout le piment dans la rencontre. Sur un réseau dédié à ces rencontres d’un soir on se crée une identité généralement en totale opposition avec la réalité et on prend du plaisir à être validée dans cette identité par une personne qu’on soupçonne faire la même chose. C’est la base du jeu, et ça permet aussi d’éviter de se mettre en danger si on tombe sur un amant qui voudrait vous harceler après la rencontre, ou vous faire chanter. C’est arrivé ! Si ces filles ne voulaient pas ce genre de rencontres elles n’avaient qu’à pas s’y inscrire. Etre une femme ça ne signifie pas être stupide ! Marre de ces bonnes sœurs coincées du néo-féminisme, vive mai 68 et la liberté sexuelle !

  • Xavier-Yves Pedri
    Xavier-Yves Pedri     

    Ce genre de rencontre relève du jeu de rôle. Les règles sont qu'on se présente sur le Net sous l'aspect d'un personnage souvent à l'opposé de qui on est dans la vraie vie, pour rencontrer des personnes qui se présentent aussi sous d'autres traits que qui ils sont. Et la rencontre se fait dans cet esprit, le bandeau conforte l'excitation lié au fantasme proposé par le jeu. Le monsieur a suivi les règles du jeu, ce qui est difficilement compréhensible c'est pourquoi certaines de ses partenaires de jeu sont allées ensuite porter plainte. N'auraient-elles pas compris quelque chose ?

  • Xavier-Yves Pedri
    Xavier-Yves Pedri     

    Ce genre de rencontre relève du jeu de rôle. Les règles sont qu'on se présente sur le Net sous l'aspect d'un personnage souvent à l'opposé de qui on est dans la vraie vie, pour rencontrer des personnes qui se présentent aussi sous d'autres traits que qui ils sont. Et la rencontre se fait dans cet esprit, le bandeau conforte l'excitation lié au fantasme proposé par le jeu. Le monsieur a suivi les règles du jeu, ce qui est difficilement compréhensible c'est pourquoi certaines de ses partenaires de jeu sont allées ensuite porter plainte. N'auraient-elles pas compris quelque chose ?

Votre réponse
Postez un commentaire