RMC

"Délation" ou "geste citoyen"? Une appli pour prévenir la police divise les Niçois

La ville de Nice teste à partir de ce lundi l'appli Reporty, qui permet à un citoyen de lancer un appel vidéo à la police lorsqu'il est témoin d'une agression, d'un incendie ou d'une incivilité. Certains habitants dénoncent une délation organisée.

Geste citoyen ou délation? C’est une première en France. La ville de Nice va tester à partir de ce lundi une nouvelle application de sécurité pour smartphone. L’application israélienne Reporty, doit permettre de réaliser des appels d’urgence audio mais surtout vidéo, transmis automatiquement au centre de supervision urbain. Les utilisateurs pourront signaler à la police des accidents, des infractions ou une incivilité. L’application sera testée pendant deux mois par 2.000 volontaires.

1.000 employés municipaux pourront utiliser l'application dans un cadre strictement professionnel, alors que 500 autres se sont portés volontaires pour s'en servir en dehors du travail. En plus de ces utilisateurs, on retrouve les "voisins vigilants", des membres des comités de quartier ou encore la réserve civile et citoyenne.

"On va guetter les incivilités"

Dès qu'un utilisateur est témoin d'un accident, d'une agression ou d'une incivilité, il lui suffit d'un simple clic sur l'application pour qu'un appel vidéo géolocalisé soit transmis au centre de supervision urbain. Via ces informations, l’opératrice réagit plus vite à l’urgence, explique Christophe Gardon, responsable adjoint du centre de commandement. "Si on a plusieurs appels simultanés on va pouvoir voir ce qui est filmé avant même de décrocher: un incendie, une rixe, un problème de stationnement… C'est ensuite à l'agent de prioriser ces appels en fonction de ce qu'il voit".

L'application et son principe même divise les Niçois, entre ceux qui y voit une avancée pour la sécurité, et ceux qui craignent une délation généralisée. "La nuit il peut se passer des choses dans le vieux Nice, par exemple. Si c'est quelque chose de grave, cela peut être une bonne chose", estime cette habitante, aussitôt contredite par son voisin. "Ça va encourager la délation, l'observation des autres. Par exemple si quelqu'un a pris l'habitude de mal garer son véhicule, son voisin va le guetter pour le dénoncer".

"Dénoncer un délit est une obligation légale"

Ces dérives, c'est ce que craint également l’élu municipal d’opposition, Patrick Allemand. "On va dénoncer les tags, les regroupements de personnes, les voitures gênantes… où est-ce que ça peut s'arrêter? Là, il y a une crainte d'un système de délation organisée qui s'installe".

Des inquiétudes non justifiées, selon le maire Les Républicains Christian Estrosi, qui tente de rassurer ses habitants. "Dénoncer un délit est une obligation légale, rappelle-t-il. Je pense plus à des citoyens qui aujourd'hui ont envie de s'impliquer pour protéger et défendre. C'est une forme de courage". En cas de résultats concluants, l’application Reporty sera déployée à plus grande échelle d’ici la fin de l’année.

P. G. avec Kelly Vargin