RMC

9.000 personnes au Puy-du-Fou: pas de "favoritisme" pour le parc d'attraction assure la majorité

L’autorisation donnée au parc d'attraction du Puy-du-Fou d’accueillir jusqu’à 9000 personnes samedi fait polémique. Sur RMC-BFMTV, la ministre de la Culture assure qu'il n'y a eu aucun passe-droit.

"Le Puy du Fou n’a bénéficié d’aucun passe-droit", assure la ministre de la Culture qui défend toute intervention de l'Elysée après l'autorisation donnée au parc d'accueillir 9000 personnes samedi soir. Dans une interview au Parisien, Roselyne Bachelot assure que le parc "n’est pas comparable aux salles et aux festivals culturels" et que sa capacité initiale "est énorme et peut permettre d’envisager d’accueillir 9000 personnes en respectant la distanciation sociale. L'ancienne ministre de la Santé a réitéré ses propos ce lundi matin sur RMC et BFMTV, détaillant pourquoi le Puy-du-Fou avait eu le droit d'accueillir plus de 5000 spectateurs.

"Il n’y a aucun favoritisme concernant la dérogation donnée au Puy-du-Fou puisqu’en même temps, tous les autres parcs ont eu les mêmes autorisations. Tous les autres sites dans le même cadre que le Puy-du-Fou peuvent demander les mêmes autorisations", renchérit ce lundi matin sur RMC Martine Leguille-Balloy, députée LREM de Vendée.

L'élue précise qu'il y a eu des rassemblements similaires comme à Lourdes à l’occasion de la fête de l’Assomption: "Il y a eu une messe avec 5000 personnes tandis que 10.000 personnes pouvaient être sur site".

Trois tribunes, du gel et des masques obligatoires

La dérogation de la préfecture a été accordée seulement pour le spectacle du 15 août. "Il y aura une évaluation avant de décider si cela s'appliquera pour le samedi 22 aout" précise Roselyne Bachelot. Samedi soir, les 9000 spectateurs étaient répartis dans trois tribunes de 3000 places et le port du masque y était obligatoire pour les adultes et les enfants de plus de 11 ans. Du gel hydroalcoolique était distribué à l'entrée.

Mais des témoignages font déjà état d'une distanciation sociale difficile à respecter: "On était proches les uns des autres quand on n’était pas de la même famille. Ce n’est pas forcément bien", témoignant un spectateur dimanche au micro de RMC.

Déjà en juillet dernier, le parc avait fait parler de lui en autorisant 12.000 personnes à venir assister à un spectacle, une décision qui avait déjà fait scandale et contraint le Puy-du-Fou à revenir à la jauge classique des 5000 personnes. Les rassemblements de plus de 5000 personnes sont théoriquement interdits jusqu'à la fin octobre, au moins.

Guillaume Dussourt