RMC

Cette lampe de bureau va-t-elle nous protéger du Covid-19?

Les technologies anti-covid ont plus que jamais la cote. Face à la 5e vague, de nombreuses entreprises se dotent d’un arsenal pour lutter contre l’épidémie.

Va-t-on vaincre le Covid-19 à l'aide des hautes technologies? Une lampe tueuse de virus va en tout cas tenter de figurer dans l'arsenal high-tech de la lutte. Tout le monde ne peut pas être en télétravail, et dans les open space, les usines, les commerces, on voit arriver plein d’innovations assez intéressantes pour compléter -pas remplacer- les gestes barrière.

On parle beaucoup des purificateurs d’air, mais cette lampe tueuse de virus, la Lod light, d’apparence ordinaire, va générer une sorte de bulle d’air pur autour de soi. Cette lampe va aspirer l’air extérieur grâce à des ventilateurs situés à chaque extrémité et le faire passer dans un réacteur de désinfection.

En fait, à l’intérieur de la lampe (qui éclaire également), se trouve une autre lampe à rayons UVC celle-ci, qui ont la particularité de tuer 99,9% des bactéries et des virus dont le Covid. L’air ressort purifié à 99,9%.

Il faut une heure pour désinfecter une pièce de 35 mètres carrés. C’est une startup française qui s’appelle "I light you", dont les tests ont été validés en laboratoire par Virnext, spinoff de l’université Claude Bernard de Lyon.

Ces rayons UVC sont utilisés depuis des années dans le milieu médical, pour stériliser le matériel notamment et ils trouvent plein de nouvelles applications depuis le début de la crise sanitaire (dans les métros par exemple). Mais le problème, c’est qu’ils sont très nocifs pour la peau et les yeux, donc il faut vider complétement la pièce. Là, plus besoin puisque le nettoyage se fait à l’intérieur de la lampe.

Autre avantage: pas besoin de système de ventilation spécifique, pas besoin de changer les filtres comme dans un purificateur d’air. Et en plus, ça fait de la lumière.

Des robots qui se baladent dans les open space en détruisant les virus?

Une armée de robots anti-covid, comme le Cloi de LG, sorte de R2D2 équipés de grandes lampes à UVC, avec des rayons qui désinfectent tout ce qu’ils touchent en détruisant tous les microorganismes. Il a été conçu pour se déplacer de manière totalement autonome, comme un robot aspirateur, dans un restaurant ou un hôpital par exemple.

Seul bémol: il faut que la pièce soit vide car ces rayons sont très dangereux pour l’homme. Le robot est censé s’arrêter dès qu’il détecte une présence humaine.

D’autres sont équipés de bras articulés qui vont diffuser des produits désinfectants dans l’air ou encore des robots purificateurs. Sortes de gros R2D2, une sorte de cylindre blanc qui roule un peu partout. Et il a été conçu pour purifier l’air intérieur que ce soit dans les bureaux, les écoles ou encore les crèches, au supermarché grâce à son système de filtration, il va nettoyer l’air de toutes les petites gouttelettes qui restent en suspension pendant plusieurs minutes et qui peuvent être contaminantes.

Le robot a une caméra panoramique qui lui permet d’analyser son environnement et va créer une sorte de bulle d’air pur. Il va aspirer toutes les particules fines, de l’ordre du micron, et recracher de l’air frais, non pollué.

D'autres technologies créées pour respecter au maximum les gestes barrière

Les entreprises deviennent sans contact. L’ascenseur est le moyen de transport le plus utilisé au monde. C’est vrai que les boutons d’ascenseur, c’est particulièrement sale, en ce moment chacun y va de sa technique –pousser avec un stylo, avec le coude si on y arrive.

Schindler, bien connu pour ses ascenseurs, a mis au point une application qui s’appelle "ElevateMe" qui permet d’appeler l’ascenseur en scannant un QR code. Et ensuite, il suffit de choisir son étage via l’écran du téléphone.

Même chose pour les imprimantes, plus besoin de toucher à quoi que ce soit. Mais aussi, dans la salle de pause, la sacro-sainte machine à café. Pas question de mettre son doigt sur la touche café long que votre collègue de la compta a touché juste avant. Depuis le début de l’épidémie on voit apparaître des machines à café sans contact, pilotées par smartphone !

La machine est relié à une application sur votre téléphone, qui va vous proposer tous les cafés qu’on trouve dans la machine, y compris le vieux potage dont personne ne veut. Et il suffit de passer sa commande sur l’écran de son téléphone, sans toucher à rien.

Plusieurs marques, comme TopBrewer, proposent ce genre de dispositif qu’on pourrait très vite retrouver dans nos salles de pause. D’autant qu’il a aussi l’avantage d’éviter la file d’attente: je passe la commande depuis ma place et je reçois une alerte quand mon café est prêt.

>>> A LIRE AUSSI - Pourquoi les demandes de téléconsultation ont explosé en France

Anthony Morel (édité par J.A)