RMC

Agressé sexuellement par un prêtre, Lucas raconte comment il a été "brisé"

RMC
Agressé quand il était jeune adulte, Lucas dénonce le silence de l'Église qui a tenté de garder le silence autour de cette affaire. Il se confie sur RMC.

Les évêques de France vont revoir des victimes de prêtres pédophiles à partir de samedi à Lourdes. L’occasion pour l’église d’avancer sur cette question qui gangrène l’institution depuis plusieurs années. Pour Lucas, chef d’entreprise dans le Rhône et victime d’un prêtre pédophile, l’église a besoin de faire le message pour le bien des victimes qui sont "laissées pour compte". 

Au micro des Grandes Gueules, il raconte que ce qui lui est arrivé alors qu’il était jeune adulte l’a complètement "brisé".

"Je me suis retrouvé dans une affaire qui a été jugée, j’ai été brisé, mais vraiment brisé et personne ne m’a jamais appelé au sein de l'Église catholique pour prendre de mes nouvelles", explique-t-il.

Toujours pratiquant aujourd'hui

Après son agression, lui qui venait d'une famille catholique s'est écarté de la religion pendant quelque temps.

"Mon épouse m’a aidé à faire la part des choses, comprendre que c’était un homme, que ce n’était pas l’église entière qui m’avait fait ça", raconte-t-il, précisant qu'il est toujours pratiquant aujourd'hui.

Selon Lucas, l’omerta qui a entouré ces affaires pendant longtemps a permis la prolifération de ces affaires. Il rend notamment hommage aux associations et bénévoles qui ont permis à ces affaires d’éclater aux grands jours mais estime que la rencontre entre les évêques et quelques victimes n’est que de la poudre aux yeux. 

Les Grandes Gueules (Avec G.D)