RMC

Baisse des APL: La députée LREM Claire O'Petit "assume" ses propos

Claire O'Petit, députée LREM et ancienne GG, persiste et signe. Elle avait appelé lundi les étudiants à relativiser la baisse des APL de cinq euros de. Invitée ce mardi chez les Grandes Gueules, elle défend à nouveau la mesure du gouvernement.

Ce lundi, la députée LREM et ancienne Grande Gueule avait invité les jeunes à relativiser la baisse de 5 euros par mois de l'Aide personnalisée au Logement (APL). "Ça va messieurs dames, si à 18, 19 ans, 20 ans, 24 ans, vous commencez à pleurer pour 5 euros, qu'est-ce que vous allez faire de votre vie ?", avait-elle réagi au micro du Huffington Post.

Invitée ce mardi dans les GG, Claire O'Petit a maintenu ses propos: "J'ai bien parlé des étudiants pour les 5 euros, je n'ai pas généralisé. Je n'aurais pas eu les mêmes propos pour les personnes du 3e et au 4e âge qui ont peu pour vivre et ne peuvent plus essayer de travailler pour vivre plus correctement".

"Excusez-moi, mais je ne pleure pas"

Et de souligner le manque de budget alloué aux APL: "A partir du 1er août, l'APL n'est plus budgétée, il manque 150 millions d'euros. Donc nous allons demander un effort de 16 centimes d'euros par jour à toutes les personnes qui touchent l'APL".

Et de tacler à nouveau les étudiants: "Les étudiants en ce moment sont chez papa-maman ou ils travaillent parce qu'il n'y a plus de cours, et ils vont toucher leur APL en entier. Ils reprennent en octobre, donc 16 centimes de moins pour octobre et novembre, excusez-moi, mais je ne pleure pas".

Comme l'avait annoncé ce lundi Christophe Castaner sur RMC, une remise à plat des conditions d'attribution de l'APL est envisagée: "Après la réforme, certains ne le toucheront pas et ceux qui sont en plus grande difficulté en toucheront plus. La répartition sera beaucoup plus juste. Il serait grand temps d'aider davantage ceux qui en ont le plus besoin", a-t-il annoncé.

P.B.