RMC

"C’est anormal ce diktat des non-fumeurs qui viennent nous emmerder!", dénonce Marie-Anne Soubré

Les Grandes Gueules sont revenues ce mardi 29 mai sur la baisse du nombre de fumeurs. Un débat qui a provoqué la colère de Marie-Anne Soubré.

Les chiffres dévoilés par Santé publique France à l'occasion de la journée Mondiale sans Tabac, annoncent un million de fumeurs en moins entre 2016 et 2017. Cette baisse pourrait être attribuée à la hausse des prix du tabac.

Pourtant fumeuse et favorable à cette augmentation continue des prix, Marie-Anne Soubré a dénoncé le climat liberticide dans lequel se déroule une "chasse" aux fumeurs insupportable.

"Tant que je suis dehors, je peux fumer!"

Bien que la GG considère que la baisse du nombre de fumeurs soit une très bonne nouvelle, il n’est pour elle, pas nécessaire de les stigmatiser.

"J’aime un pays où je peux m’installer en terrasse ouverte, où je peux fumer, sans avoir de réflexions de personnes à côté. J’ai envie de leur dire, mais si vous ne voulez pas sentir la fumée de ma cigarette, vous allez à l’intérieur du restaurant parce que, tant que je suis dehors, je peux fumer!"

L’avocate poursuit en dénonçant un changement d’époque dans laquelle ce sont désormais aux fumeurs de raser les murs. "C’est absolument anormal ce diktat des non-fumeurs qui viennent nous emmerder!", conclut-elle.

Les Grandes Gueules (avec C.P.)