RMC

Cannes veut ouvrir la vaccination à tous: "On a les doses, pourquoi ne pas vacciner les personnes qui le souhaitent?", défend la municipalité sur RMC

TEMOIGNAGE RMC - La ville de Cannes va disposer d'un surplus de doses de vaccin Pfizer et Moderna; Alors pour éviter tout gâchis, le maire souhaite ouvrir la vaccination aux plus de 50 ans, même sans comorbidité.

Cannes veut prendre de l'avance. Le maire de la ville des Alpes-Maritimes a annoncé qu'il allait ouvrir la vaccination aux plus de 50 ans même sans comorbidités. Une annonce qui n'a pas plus à Olivier Véran, alors que la vaccination aux plus de 70 ans doit s'ouvrir ce samedi: "Je ne qualifierai pas la décision du maire de Cannes, je regrette qu'il l'ait fait de manière autonome sans alerter ni la direction générale de l'ARS ni même le préfet, ni même les soignants qui sont mobilisés pour vacciner à Cannes et partout ailleurs en France", a déploré jeudi le ministre de la Santé.

"Je suis étonné qu'il polémique et déjuge le Président qui demande de vacciner "matin, midi et soir". Donc, ayant terminé les autres publics, nous ouvrons la prise de rdv pour les +50 ans. Bon sens", a répondu le maire de Cannes David Lisnard (LR) sur Twitter.

>> A LIRE AUSSI - Menton, Cannes, Antibes: les commerçants autorisés à installer leur étals dans la rue

Faut-il adopter des mesures locales comme pour les confinements?

"Les doses arrivent, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas vacciner les gens dans le territoire où la situation est critique", a ajouté ce vendredi sur le plateau des "Grandes Gueules", Dominique Aude-Lasset, directrice adjointe en charge de la Santé auprès de la mairie de Cannes. Car sur la période du 9 au 27 avril, la municipalité de Cannes dispose de 4000 doses de vaccin Pfizer et Moderna, qui vont dépasser les besoins du public prioritaire déjà pris en compte.

"Nous avons tout intérêt, le ministre et nous, à vacciner un maximum de personnes ici pour pouvoir arriver à une immunité collective attendue", alors que le taux d'incidence est de 405 dans les Alpes-Maritimes. "Puisque l’on fait des confinements par départements, pourquoi est-ce que la vaccination ne pourrait pas suivre au même régime ?", interroge-t-elle.

Mais pas question d'aller à l'encontre de l'avis de l'Agence régionale de Santé (ARS) et du préfet du département: "Nous ne sommes pas des hors-la-loi à Cannes. Nous allons montrer ce que l’on fait, nos vaccinations ont enregistrées auprès de la sécurité sociale. Nous allons leur réexpliquer que nous avons vacciné tous les 75 ans et plus", assure Dominique Aude-Lasset.

La France peine à accélérer sa vaccination malgré les promesses de l'exécutif. On recensait au 24 mars 6.870.993 de personnes ayant reçu une première dose de vaccin et 2.549.521 ayant reçu les deux doses.

>> A LIRE AUSSI - Tests, vaccins, masques, attestations... "Le gouvernement a réussi l'exploit de tout rater"

Guillaume Dussourt