RMC

"Certains sont vraiment sincères": les politiques aiment-ils vraiment leurs animaux de compagnie?

"Ca ne peut pas faire de mal". Les politiques se mettent souvent en scène avec des animaux, n'oubliant jamais le capital sympathie que ça peut leur apporter.

On les voit tous se pavaner aux côtés d'animaux de compagnie, mais les aiment-ils vraiment? Les hommes et femmes politiques tentent d'augmenter leur capital sympathie en se prenant en photo avec chiens et chats.

Lucas Jakubowicz, auteur de l'ouvrage intitulé "Un animal pour les gouverner tous" (éditions Arkhé), était l'invité de RMC ce mardi dans Les Grandes Gueules pour évoquer ce sujet. Il explique que certains politiques sont sincères dans leur démarche d'autres non.

"Le chat est une arme de séduction massive"

"Certains sont vraiment sincères. Par exemple, Marine Le Pen qui aime les chats, ce n'est pas du chiqué. Ce qui est réél c'est qu'elle en rajoute un petit peu, notamment pour casser l'image de l'extrême droite qui peut être perçue comme trop stricte, ou trop sévère. Le chat est une arme de séduction massive qui peut permettre de fendre l'armure, et casser les barrières. Elle a passé le diplôme d'éleveuse de chats durant le premier confinement"

Vladimir Poutine est un autre politique à se mettre très en avant avec des animaux, mais plus loin que le chien ou le chat, il se met parfois en scène torse nu à dos de cheval.

"Il adore ça. C'est dans sa stratégie de prendre le meilleur de la Russie des Tsars, le meilleur de l'URSS et le meilleur de la démocratie occidentale."
-
- © -

Le journaliste explique que c'est notamment grâce aux images du dictateur nord-coréen Kim Jong-un que lui est venue l'idée d'écrire un ouvrage sur les animaux en politique. 

"Lui c'est le meilleur. Il est sur un cheval blanc majestueux qui ressemble au cheval d'Alexandre le Grand. Sauf que lui est petit, gros, avec une coupe de cheveux ridicule. Ca fait un contraste assez marrant."
-
- © -

Le président de la République, Emmanuel Macron, n'avait pas de chien lorsqu'il a été élu en 2017. Il a adopté Nemo, un labrador, à un moment qui ne semble pas avoir été choisi au hasard.

"Quelques mois après son élection en août il a adopté ce fameux Nemo. Ce qui est très rigolo c'est qu'il l'a adopté, je ne sais pas si c'est une coïncidence ou pas, au moment où il était au plus bas dans les sondages. Il s'est mis en scène avec. Après il est remonté dans les sondages, on ne sait pas si c'est une effet chien ou pas."

>>> A LIRE AUSSI - Les coulisses de l'adoption de Nemo par le couple Macron: "Ils souhaitaient un chien attentif, joyeux, qui accueille bien les visiteurs à l'Elysée"

"Tous les présidents américains depuis le XIXe siècle ont toujours eu des animaux, souvent des chiens. Sauf Trump"

Aux USA, qui sont des maîtres de la communication politique depuis des dizaines d'années, le sujet est pris très au sérieux.

"Tous les présidents américains depuis le XIXe siècle ont toujours eu des animaux, souvent des chiens. Sauf Trump. Ca a joué en sa faveur en 2016 jouant le candidat anti-système qui n'est pas les autres. Sur la dernière présidentielle, Biden a mis en avant ses propres chiens durant la campagne et pointant du doigt Trump qui n'avait pas de chien."
J.A.