RMC

De plus en plus de voitures-radars privées sur les routes: "Ce n'est pas de la prévention routière, c'est juste pour faire du chiffre"

Les voitures radars privées arrivent dans quatre nouvelles régions. Pour ou contre ce dispositif?

Les voitures radars privées arrivent dans quatre nouvelles régions. Pour ou contre ce dispositif? - Image d'illustration

Didier Giraud, agriculteur et utilisateur quotidien des routes de France estime que ce moyen de lutte contre les contrevenants a simplement un objectif fiscal.

Souriez: vous êtes de plus en plus flashés!

Comme le dévoile Le Parisien, plus de 200 voitures banalisées, indétectables sur la route car non-équipées de flash, vous être équipées de caméras pour prendre en photo les automobilistes en infraction. Un service confié à des entreprises privées qui est déjà en place en Bretagne et en Normandie et commence à se déployer dans les autres régions.

Des chauffeurs privées payés aux alentours de 1.400 euros par mois vont donc sillonner les routes de France à l'affût des contrevenants.

Les voitures rouleront 7 jours sur 7 sur tous les axes que ce soit départementales, nationales ou autoroutes. 

>> A LIRE AUSSI - Ils passent au vert quand la vitesse est respectée: comment fonctionnent les "feux tricolores récompenses"?

L'avis des GG

Didier Giraud (agriculteur): "Déjà que je trouvais que certains radars fixes étaient posés à des endroits clés juste pour faire du chiffre... Mettre des bagnoles privées sur la route, là on est dans la fiscalité pas sur de la prévention routière.

Quand c'est sur des zones accidentogènes où il y a eu des morts, je n'ai aucun problème. Dans le contexte économique au sortir de la pandémie, à mon avis il faudra remplir les caisses de l'Etat, donc tous les moyens seront bons, et celui en sera un très bon pour eux. (...) Griller un feu c'est beaucoup plus dangereux que de rouler à 85 sur une nationale !"

Marie-Anne Soubré (avocat): "Honnêtement quand la vitesse est limitée à 80, tu peux rouler jusqu'à 86, franchement quand tu dépasses et que tu es flashé, franchement, je trouve ça normal. Il y a une règle, c'est pareil pour tout le monde. Je fais 10-15.000 kilomètres par an et ça ne me pose pas de problème."

David Dickens (directeur marketing): "Si tu ne veux pas que ça devienne un piège à fric, tu respectes la limitation et c'est tout. Dans ces cas-là tu n'es pas flashé. Quand je dépasse, je paye mon PV et je ferme ma gueule."

J.A.