RMC

Débordements lors de mariages: "Depuis un an, je n'ai pas eu de souci particulier”, le maire de Bron estime qu'une charte de convivialité est la meilleure solution

Après chaque week-end, on voit des images de cortèges de mariages qui dégénèrent. Lyon, Méry-sur-Oise ... plusieurs villes en sont concernées. Des pagailles qui nécessitent toujours l'intervention des forces de l'ordre. Les élus locaux ne savent plus quoi faire, à tel point qu'ils songent à mettre en place une charte de convivialité à signer par les futurs époux.

C’est presque devenu régulier. Chaque week-end ou presque des mariages débordent provoquant des incidents. Ça a par exemple été le cas le week-end dernier près de Lyon. Plusieurs dizaines de voitures se sont arrêtées sur une rocade, et les personnes du cortège, y compris les mariés, sont sortis de leur véhicule.

>> A LIRE AUSSI - "Ceux qui ne respecteront pas les règles seront mariés le lundi à 8h": après un mariage houleux, le maire de Bron veut sévir

Des incidents qui ont provoqué un arrêt de la circulation pendant de longues minutes. Et ce n’est donc pas un cas isolé. Pour faire face à ces situations, certaines mairies ont décidé de faire signer des chartes aux mariés pour les responsabiliser. C’est par exemple le cas à Nice, Argenteuil ou encore Bron.

Invité dans les Grandes Gueules, le marie de cette ville explique que depuis, la situation a changé du tout au tout.

“Je ne suis pas à l'abri que demain un mariage déborde de nouveau. Mais la ville de Bron était devenue en quelque sorte une des capitales françaises des mariages qui débordaient. Là, depuis un an, je n'ai pas eu de souci particulier”, explique-t-il.

Un engagement écrit 

Cette charte leur interdit notamment d’engager un groupe de musique qui jourait aux abords de la mairie. Parmi les autres engagements que doivent respecter les mariés, la charte indique: “lors des déplacements en cortège avant et après la cérémonie, veuillez à ne pas rouler en occasionnant des bouchons, ne pas utiliser les voies de tramway; ne pas s’asseoir sur les portières”.

-
- © Mairie de Bron
-
- © Bron

Le maire assure que depuis, les comportements ont largement changé. “Sous mon prédécesseur, j’avais vu un cortège entrer dans la mairie avec des fumigènes”, assure-t-il.

Guillaume Decours