RMC

Des députés lâchent Hamon: "ils disent à 2 millions de militants: allez vous faire foutre"

Depuis qu'il a remporté la primaire à gauche, Benoît Hamon doit faire face à la fronde d’une partie des députés de son propre parti, dont une bonne partie des amis de Manuel Valls. Une attitude que la Grande Gueule Karim Zeribi trouve regrettable.

Ils sont une quinzaine de députés à avoir publié une tribune dans Le Monde paru ce mardi. Ces nouveaux frondeurs socialistes revendiquent leur droit de retrait et refusent de participer à "l’aventure aléatoire d’une gauche radicalisée". Même s’ils reconnaissent la victoire incontestable de Benoît Hamon, leur attitude vis-à-vis du candidat socialiste est "détestable pour la politique" selon la Grande Gueule Karim Zeribi.

"C’est tout ce que je déteste en politique. Je trouve que le Parti socialiste poursuit la mise en lumière d’une attitude qui est regrettable et détestable pour la politique. S'ils décident de participer à une primaire, c’est une compétition interne. Certains ont décidé de ne pas y participer comme Emmanuel Macron, étant convaincus qu’a un moment donné le rassemblement serait difficile."

"Cela veut dire bafouer la démocratie"

"Là, les vallsistes pour les désigner, jouent la primaire et ne respectent la règle du jeu que s’ils gagnent. Vous imaginez le message envoyé? C’est un message qui est détestable, ça veut dire bafouer la démocratie. (...) Ça veut dire que là, il y a deux millions de militants de gauches à qui ils disent: 'allez vous faire f....., votre vote on ne le respecte pas'. C’est ça le message qui est envoyé par ces députés."

Les Grandes Gueules avec A. Benyahia