RMC

Des élus vont passer la nuit dehors pour alerter sur le sort des sans-abri: "Indécent et démagogique"

Une cinquantaine d'élus d'Île-de-France doit passer la nuit de mercredi à jeudi dans les rues de Paris, en pleine vague de froid, pour réclamer une meilleure prise en charge des sans-abri. Une initiative indécente selon les GG.

Une cinquantaine d'élus locaux franciliens s'apprêtent à passer la nuit de mercredi à jeudi dehors. Ils entendent ainsi réclamer une meilleure prise en charge des sans-abri en pleine vague de froid. Sous le mot d'ordre "plus personne dehors", ils doivent se retrouver à 21H00 à la gare d'Austerlitz. Ces élus réclament en premier lieu au gouvernement "la réquisition des locaux vides", mais aussi "des moyens pérennes" pour tenir la "promesse républicaine du droit au logement pour tous".

"Une position minable"

Sur le plateau des GG, l'initiative a fait grincer des dents:

"Je suis atterré. Mais qu'est-ce que c'est que cette démagogie? Le problème ce n'est pas de dormir une nuit dehors, le problème c'est de ne pas avoir de projections pour l'avenir, de ne pas savoir où on va dormir dans deux jours, dix jours ou cinquante jours. C'est indécent, c'est un scandale! Les gens qui font ça, plus jamais je ne veux les voir. Parce que pour que dans leur cerveau, il puisse germer une telle démarche démagogique, c'est qu'ils sont à côté de toutes les plaques", a réagi Etienne Liebig.

"Qu'une association le fasse pour alerter, c'est bien. Mais les élus d'Ile-de-France, ce sont eux qui décident où on met les budgets. Alors si ça les dérange de voir des gens dormir dans la rue, qu'ils prennent les budgets et qu'ils les mettent sur le travail d'urgence. C'est une position minable", a dénoncé Johnny Blanc.

P.B.