RMC

Elections municipales: "On veut multiplier par cinq le nombre d’élus locaux de la République en Marche", affirme Stanislas Guérini

La République en Marche va, en 2020, être confronté à son premier scrutin local avec un enjeu: renforcer sa position dans les territoires.

Après les élections européennes, La République en Marche est déjà tournée vers le prochain scrutin, celui des élections municipales. Celles-ci auront lieu en 2020 et seront un défi pour LREM car ce sera pour le parti de la majorité la première fois qu’ils seront confrontés à des élections locales.

"Nous allons être très humbles dans cette élection. On arrive, on n’a pas d’élus locaux aujourd’hui, où très peu. Donc l’objectif que je nous fixe c’est qu’au lendemain des élections on ait pu faire une nouvelle dans l’implantation de ce mouvement, qu’on puisse multiplier par cinq le nombre d’élus locaux de la République en Marche", affirme Stanilas Guérini, délégué général de LREM. 

Il a annoncé lundi le nom de plusieurs maires qui seront soutenus par le parti présidentiel pour les municipales. Au total, 19 noms ont déjà été donnés par Stanilas Guérini. Cependant, le parti devra également faire des choix pour les grandes villes dont notamment Paris, Lyon ou encore Marseille. 

Un besoin de proximité

Face à ce défi que représente l’implantation du parti à une échelle locale, Stanislas Guérini ne veut pas tomber dans la précipitation même s’il ne néglige pas l’ampleur du défi.

"Lorsque le général De Gaulle a fondé son parti, en réalité, il a mis plus de 10 ans à implanter sa formation politique dans le territoire. Faisons les choses progressivement. Ce qui est vrai, c’est qu’on a diablement besoin des élus locaux pour réussir notre projet, parce qu’il y a beaucoup de choses qu’on ne pourra pas seulement faire en faisant des réformes à l’Assemblée nationale. On a besoin de pouvoir transformer les choses sur le terrain", détaille le député de Paris. 

Un des principaux enjeux avant les municipales sera de choisir quel sera le candidat LREM à la mairie de Paris où ils sont six candidats dont notamment Benjamin Griveaux et Mounir Mahjoubi. 

Guillaume Descours