RMC

Eric Zemmour: "J'adorerais qu'il soit candidat, qu'il passe du gars qui donne des leçons à celui qui va agir", tacle Jean-François Copé

-

- - Ludovic MARIN / AFP

Jean-François Copé est impatient de voir Eric Zemmour sur le terrain, estimant qu'il ne fait que de la politique "d'un point de vue intellectuel", éloignée de la réalité.

Le polémiste Eric Zemmour continue d'entretenir le mystère autour d'une éventuelle candidature de sa part à l'élection présidentielle de 2022. Et les politiques l'attendent de pied ferme. C'est le cas notamment de Jean-François Copé, maire de Meaux et ancien président de l'UMP. 

Invité des "Grandes Gueules" ce vendredi, l'ancien député a évoqué une candidature d'Eric Zemmour assurant être impatient de le voir sur le terrain: "Je l'ai connu comme journaliste politique, je le connais très bien, il est extrêmement sympathique dans la vie et il a pris un chemin, avec des réflexions personnelles et un fond de commerce".

"C'est le côté: 'J'ai trouvé un filon je vais développer toute ma pensée dans ce sens. Les années 70 c'était génial, par rapport à aujourd'hui'. Tout ce qui donne le sentiment que le progrès a permis une qualité de vie exceptionnelle aujourd'hui, que l'Europe a permis à la France d'être une plus grande puissante que ce qu'elle était avant contrairement à ce que l'on raconte, tout cela est passé à la trappe par ce que cela ne rentre pas dans sa démonstration".

>> A LIRE AUSSI - "Il n'a jamais dit qu'il allait se présenter à la présidentielle", défend le porte-parole des "Amis d'Eric Zemmour"

De la politique d'un point de vue intellectuel

Jean-François Copé tient à rappeler au polémiste condamné plusieurs fois pour incitation à la haine, que la politique des plateaux télévisés n'a rien à voir avec la politique du terrain: "Eric Zemmour a fait le choix de faire de la politique d'un point de vue intellectuel. Il zappe systématiquement toute discussion évoquant la façon dont cela se passe sur le terrain. Dès qu'on lui dit qu'on ne voit pas ça sur le terrain, il nous répond: 'Evidemment les maires n'y comprennent rien'. C'est limite si on est pas des sous-hommes parce qu'on a eu le malheur de raconter une histoire vraie".

Le maire de Meaux juge qu'on a besoin d'Eric Zemmour parce qu'il participe au débat et adorerait le voir candidat ou le voir s'impliquer un peu en politique, mais pour lui donner une bonne leçon:

"J'adorerais qu'il soit candidat, qu'il passe du gars qui donne des leçons aux autres derrière son pupitre à celui qui va agir concrètement. Qu'on lui demande de nous donner un coup de main, qu'on lui demande ce qu'il va faire pour l'entreprise qui ferme. Et ce n'est pas juste, je cogne, je vire, non, parfois il faut trouver des nuances!", tacle Jean-François Copé.

>> A LIRE AUSSI - Abandon d'animaux domestiques: "Il faut absolument accorder à l'animal une personnalité juridique", plaide Barbara Lefebvre

Guillaume Dussourt