RMC

Européennes: "Nous ferons une alliance de gauche au lendemain des élections", espère Claire Nouvian

-

- - -

Ce mercredi, l'écologiste Claire Nouvian, de la liste socialiste aux élections européennes a regretté l'échec d'une alliance de gauche à ces élections.

C'est en ordre divisé que la gauche se présente aux européennes: Ian Brossat pour le PCF, Manon Aubry pour la France insoumise, Yannick Jadot pour les Verts, Benoît Hamon pour Génération.s, et Raphaël Glucksmann pour le PS et Place publique.

Une division que regrette Claire Nouvian, militante écologiste et numéro 78 de la liste de Raphaël Glucksmann: "Cette élection a un enjeu présidentiel à peine masqué soit dans les discours, soit dans les stratégies personnelles qui ont été faites par les différents candidats et que nous regrettons. Nous avions proposé la tête de liste à Yannick Jadot, nous avons sollicité Benoît Hamon".

"On reconstruit la gauche par la face nord"

Crédité de 4%, la liste de Raphaël Glucksmann a peu de chances d'obtenir un siège d'eurodéputé, le seuil étant à 5%: "Je trouve que les idées de gauche devraient faire 25-30%. On n'a jamais espéré être à ce niveau-là à cette élection. On a bien conscience qu'on reconstruit la gauche par la face nord. Mais cette histoire aurait été une histoire de succès si on avait réussi à réunir toutes les forces de gauche".

Claire Nouvian, fondatrice de l'association Bloom –association qui œuvre à la conservation marine- veut croire à une alliance de la gauche après les élections:

"Si l'alliance ne se fait pas avant, on la fera au lendemain des élections. Je pense que Yannick Jadot est un très bon député européen, il se trouve qu'il appartient à un groupe différent au Parlement. Sur la pêche en eaux profondes, on a perdu notre vote au Parlement en 2013 parce qu'on n'avait pas le soutien des socialistes et on a gagné sur la pêche électrique parce qu'on a eu les voix des socialistes et d'autres. On gagne nos votes quand on arrive à faire basculer les socio-démocrates".