RMC

Européennes: Emmanuel Macron entre en campagne et attaque le Rassemblement National

RMC
Dans une interview à la presse quotidienne régionale, le chef de l'État a ciblé les partis nationalistes qui œuvrent pour le démantèlement de l'Europe.

La campagne pour les Européennes entre dans la dernière ligne droite. Et c’est le moment qu’a choisi Emmanuel Macron pour passer de spectateur à acteur. En effet, la liste qu'il soutient, menée par Nathalie Loiseau, est donnée deuxième derrière le Rassemblement National dans les derniers sondages. 

"Je n'ai pas l'esprit de défaite", affirme Emmanuel Macron dans une interview à une quarantaine de quotidiens régionaux ce mardi. Il occupait déjà toute la place sur les affiches de campagne diffusées la semaine dernière. Le chef de l'Etat a hésité sur la forme de cette entrée en campagne. Beaucoup, dans ses rangs, l'attendaient plutôt dans un meeting, aux côtés de Nathalie Loiseau.

Avancer sur l'écologie

Emmanuel Macron a ciblé le Rassemblement National et appelle à la mobilisation. Il dénonce une connivence entre les partis nationalistes et des intérêts étrangers pour, selon lui, le démantèlement de l'Europe. Il fait ainsi référence à la présence à Paris cette semaine de Steve Bannon, l'ancien conseiller de Donald Trump. 

Pour le chef de l'Etat, "c'est le 26 mai ou jamais". Il propose d'avancer sur l'écologie avec une taxe commune sur le kérosène en Europe. Enfin, Emmanuel Macron plaide pour une convention, qui réunirait chefs d'Etat, eurodéputés et citoyens avec une feuille de route: bâtir un projet européen sur 5 ans.

Paul Barcelonne avec Guillaume Descours