RMC

Financement du Rassemblement national: "Les banques ont décidé de nous exclure", déplore Wallerand de Saint-Just

Le trésorier du RN a expliqué que le parti ne pourrait pas financer ses candidats pour les élections municipales. Il regrette notamment que les banques refusent systématiquement de financer le parti.

La campagne pour les élections municipales a déjà commencé pour certains partis dont notamment le Rassemblement national. Le parti de Marine Le Pen veut faire de ce scrutin un tremplin pour la présidentielle de 2022 à laquelle elle compte se présenter. 

Pourtant, ces élections ne seront pas de tout repos pour le parti notamment en termes de financement des candidats.

"C’est très difficile. Nous n’avons pas nous, parti, cette fois-ci de financer nos candidats. Ils vont devoir se débrouiller seuls, ça sera difficile pour eux. Mais c’est le handicap auquel on se frotte. C’est un peu comme à Vincennes, avec les chevaux qui partent avec une charge de 80 kilos par rapport aux autres chevaux. Les banques ont décidé de nous exclure depuis maintenant une dizaine d’années et c’est ça qui pèse le plus sur notre gestion", affirme Wallerand de Saint-Just, trésorier du parti. 

Une diabolisation du parti ? 

Cette situation est d’ailleurs anormale selon Barbara Lefebvre. "Il est anormal qu’un parti politique légitime, et qui plus est qui s’est qualifié déjà à deux reprises au deuxième tour de la présidentielle, n’ait pas la possibilité de se financer dans son propre pays. Tous les autres partis, y compris les Insoumis sont financés. C’est parce qu’on ne veut pas que le RN existe parce qu’il y a un problème de diabolisation du parti", affirme-t-elle. 

Cependant, pour Joëlle Dago-Serry, les banques sont des organismes privés et elles ont donc parfaitement le droit de refuser de financer le RN. 

Guillaume Descours