RMC

Guillaume Peltier, nouveau porte-parole d'Eric Zemmour, appelle Eric Ciotti à les rejoindre

Invité des "Grandes Gueules" ce lundi sur RMC et RMC Story, Guillaume Peltier, l'ex-numéro 2 des Républicains désormais porte-parole de campagne d'Eric Zemmour, a appelé Eric Ciotti à les rejoindre en vue de la présidentielle. Il a également dévoilé quelques bribes de son programme, sans grande surprise.

Ex du Front national de la jeunesse, ancien membre du MNR de Bruno Mégret, ex-membre du MPF de Philippe de Villiers, Guillaume Peltier est désormais également un ex-LR. Dimanche, l’ancien numéro 2 des Républicains, ancien soutien de Xavier Bertrand, a annoncé qu’il rejoignait Eric Zemmour pour devenir son porte-parole de campagne.

"Ça aurait été très simple de rester chez LR avec une carrière confortable mais ça ne m'intéresse pas. Ce qui m'intéresse ce sont les convictions. Si j’en juge les critiques, on peut constater que le choix que j'ai fait est fort", a assuré ce lundi sur le plateau des "Grandes Gueules", ce lundi sur RMC et RMC Story, le député du Loir-et-Cher. "Je vois bien le jeu politique qui consiste à m'accuser de tous les maux, moi je ne suis dans aucune aigreur, qu’ils continuent de critiquer", assure-t-il appelant Eric Ciotti à rejoindre Eric Zemmour:

"Eric Ciotti est toujours avec Valérie Pécresse pour l'instant. Mais nous l'appelons à nous rejoindre. Eric Zemmour est le seul à porter un vrai constat et apporter des réponses. Nous allons créer un parti d'union des droites et nous lançons donc un appel à nous rejoindre, à tous ceux qui ont cru en Pasqua, en Séguin, en Sarkozy".

>> Tous les podcasts des "Grandes Gueules" sur RMC

"Moi, je n’apporterai jamais ma voix à Emmanuel Macron"

Mais pourquoi ne pas avoir tenté l'union des droites avec la candidate des Républicains Valérie Pécresse? "Valérie Pécresse m’a proposé un certain nombre de choses le 8 décembre. Je lui ai demandé si elle s’engageait à ne jamais soutenir Emmanuel Macron, elle ne m’a jamais répondu, moi je ne veux pas emmener les électeurs de droite vers Emmanuel Macron. Moi, je n’apporterai jamais ma voix à Emmanuel Macron", assure Guillaume Peltier.

"Ce que je veux, c’est gagner avec Eric Zemmour, pour la France", défend l'élu qui plaide pour "parler aux Français des vrais problèmes". Et sans surprise, les vrais problèmes de la France sont pour Guillaume Peltier, les mêmes qu'Eric Zemmour: "On veut mettre fin à l’immigration de masse et lutter contre l'islam politique", assure l'ancien numéro 2 des Républicains.

Eric Zemmour quatrième des sondages

Rien de nouveau sous le soleil dans le camp Zemmour donc, mais le député du Loir-et-Cher en profite au passage pour donner quelques pistes sur le programme de l'ancien polémiste deux fois condamné pour incitation à la haine: "On veut sauver l’école de la République. J’ai été professeur, l’école est aujourd'hui malade. La France rurale dont je suis l'élu et où j'habite est malade. On veut renforcer l'accès aux médecins dans les campagnes en recrutant 1.000 praticiens et en les salariant", ajoute Guillaume Peltier, qui plaide également pour relancer la filière nucléaire.

Selon un sondage du 7 janvier dernier, Emmanuel Macron arriverait toujours largement en tête du premier tour de la présidentielle. Le président sortant est crédité de 26% des voix, suivi par Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national (17% des intentions de vote), elle-même talonnée par Valérie Pécresse, la candidate des Républicains. Eric Zemmour, toujours à la recherche de ses 500 signatures, est au pied du podium avec 12% des voix.

>> A LIRE AUSSI - Présidentielle: en difficulté, Eric Zemmour demande une modification des règles des 500 parrainages

Guillaume Dussourt