RMC

Incendie à Aubervilliers: "Il faut mener une lutte sans merci contre les marchands de sommeil"

L'incendie d'un logement insalubre a fait sept blessés graves dimanche soir à Aubervilliers. Selon la mairie, l'immeuble n'était pas autorisé à loger des particuliers. Pour Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, il faut tout simplement plus de moyens.

Un incendie dans un immeuble a fait sept blessés graves, dont cinq enfants, dimanche à Aubervilliers, moins d'un mois après un sinistre qui avait coûté la vie à une mère et à ses trois enfants dans la même ville de Seine-Saint-Denis. Le bâtiment n'avait aucune autorisation pour servir de logement.

La situation n'étonne pas Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, qui déplore un manque de moyens:

"Il faut mener une lutte sans merci contre ces propriétaires voyous, ces marchands de sommeil. Ça passe par des moyens humainement notamment pour les communes pour aller repérer ces bâtiments, ça passe par des moyens. Il y a eu un rapport parlementaire qui pointe la situation catastrophique de la justice en Seine-Saint-Denis. Il faut des enquêteurs, il faut mener les procédures à leur terme, il faut utiliser l'arsenal juridique pour condamner lourdement ces propriétaires, mais il faut que la justice ait des moyens".

"Il faut relancer la rénovation urbaine"

Et de tancer certains responsables: "Les larmes de crocodile d'un certain nombre de responsables publics sur cette politique ça commence à bien faire. Qu'ils renforcent les moyens du tribunal de grande instance en Seine-Saint -Denis. Qu'on arrête les tergiversations d'aujourd'hui sur la rénovation urbaine. Il faut puissamment la relancer, notamment celle des quartiers anciens dégradés".

P.B.