RMC

Manifestation contre l'islamophobie: "Faire crier 'Allahou akbar' était une bêtise politique", selon Alexis Corbière

Ce jeudi chez les GG, le député La France insoumise Alexis Corbière est revenu sur sa participation à la marche contre l'islamophobie qui lui a valu d'être en Une du magazine du magazine d'extrême droite Valeurs actuelles sous le titre "islamo-collabo".

Ce jeudi sur RMC, Alexis Corbière est revenu sur la marche controversée contre l'islamophobie qui a eu lieu dimanche et a rassemblé 13.500 personnes. Une manifestation entourée de polémiques qui ont valu à Alexis Corbière de se retrouver en Une du magazine d'extrême droite Valeurs Actuelles avec la mention "islamo-collabo".

Des propos "insultants", selon le député La France insoumise: "Quand on parle de collabos, on parle de ceux qui ont collaboré avec le régime nazi, qui ont fait arrêter des familles de juifs, qui ont assassiné des résistants. C'est un peu excessif et insultant. L'étoile jaune de cette manifestation était maladroite, mais ce n'était pas antisémite. Tout le monde a crié au scandale. On utilise l'histoire selon les situations".

"Une réponse populaire, fraternelle, républicaine et laïque"

"La cause de la manifestation de dimanche était simple: dans ce pays traversé par beaucoup de tensions, il y a aussi une ambiance envers nos citoyens musulmans avec un débat public qui se déchire autour de question qui ne me semblent pas saines. Et il y a une réaction de gens, que je trouve saine, qui pensent qu'il faut une réponse populaire, fraternelle, républicaine et laïque pour dire que ce pays ne doit pas se déchirer sur ces questions-là", a-t-il développé.

Alexis Corbière a admis ne pas être en accord avec tous les participants à la manifestation et ne pas être en accord avec certaines actions, mais il a défendu le message principal du rassemblement:

"Ça m'est déjà arrivé de défiler avec des gens contestables. Lors de la manifestation après la tuerie de Charlie Hebdo, il y avait M. Orban, le gouvernement égyptien qui torture, les gens du Qatar. Suis-je complice de Viktor Orban? Faire crier 'Allah Ouakbar' était une bêtise politique Il y a des choses que je n'approuve pas mais globalement, c'était une manifestation de gens inquiets de ce climat terrible".
P.B.