RMC

Marine Le Pen détourne le drapeau européen en soutien aux "gilets jaunes": récupération politique?

Les Grandes Gueules sont revenues ce jeudi sur le coup de com' de Marine Le Pen qui a inversé les couleurs du drapeau européen, remplaçant le bleu par le jaune, en vue des élections à venir.

La présidente du Rassemblement national se place en vue des élections européennes. Marine Le Pen a repeint jeudi soir le drapeau européen avec le jaune des "gilets jaunes" estimant que "les mondialistes écrasent les citoyens".

Les Grandes Gueules ont décrypté ce vendredi ce coup de com' sur RMC présentant ce drapeau comme le nouvel "étendard de l'Europe des peuples". Soutien affiché du mouvement, la cheffe du Rassemblement national Marine Le Pen a dénoncé ces derniers jours une répression de l'exécutif et "les voeux de hargne du 31 décembre" d'Emmanuel Macron.

"La 'démocratie confisquée', quand ça se passe en Russie elle trouve ça très bien !"

Alors que son parti est en tête des sondages pour l'instant, Marine Le Pen a tout intérêt à se lier aux gilets jaunes selon Thibault Lanxade, chef d'entreprise. .

"Elle sait que s’il y a une liste “gilets jaunes” aux européennes c’est son parti qui en pâtira le plus. Ce qui est drôle c’est qu’elle s’offusque contre l’arrestation des opposants, la 'démocratie confisquée', quand ça se passe en Russie elle trouve ça très bien ! Elle qui a une sympathie pour tous les régimes totalitaires, autoritaires…"

Rose Améziane, directrice de centre de formation, estime quant à elle qu'il faut que les "gilets jaunes" se soumettent au suffrage universel et s'étonne que Marine Le Pen ne défende pas les commerçants qui veulent juste travailler et ne pas souffri de blocages de "gilets jaunes".

"Ils trouvent une excuse à tout. Comme les gens souffrent, ils auraient le droit de tout casser. C'est ce qu'ils reprochaient aux 'gauchistes' !"

"Marine Le Pen s’inquiète de la démocratie confisquée mais ne s’inquiète de la liberté confisquée des gens qui veulent circuler, des commerçants qui veulent travailler. Elle confirme que des leaders de “gilets jaunes” sont des opposants politiques donc si ce sont vraiment des opposants c’est par le suffrage universel qu’ils doivent se faire entendre et en aucun cas en étant hors-la-loi."

Sylvain Grandserre conclut en s’étonnant que le parti prônant “l’ordre”, et qui s’est toujours ému du moindre “feu de poubelle” en banlieue, devienne subitement laxiste.

"Ils m’ont semblé extrêmement tolérants d’un seul coup, avec une politique de l’excuse. Ils trouvaient une excuse à tout. Comme les gens souffraient, ils avaient le droit de tout casser. C'est ce qu'on reproche aux 'gauchistes' ! On leur dit qu'ils sont toujours en train de trouver des excuses à la banlieue, aux délinquants etc... Et là ils disent que la casse est justifiée... J'espère que les Français auront de la mémoire."
J.A. avec les GG