RMC

Menaces, sondages, ego... Jean-Marie Bigard revient sur sa tentative avortée de candidature à la présidentielle

L'humoriste et un temps candidat à la présidentielle a expliqué ce jeudi dans Les Grandes Gueules pourquoi il avait stoppé la course à l'Elysée.

Jean-Marie Bigard avait déjà annoncé dans Les Grandes Gueules qu'il voulait se lancer dans l'aventure de l'élection présidentielle 2022, expliquant que de nombreux maires lui proposaient leur parrainage pour atteindre le cap des 500 signatures d'élus nécessaires pour valider une candidature. 

Ce jeudi sur RMC, il est revenu sur ce bref épisode et explique qu'il s'était lancé en voyant que des sondages lui donnait 13% d'intentions de vote. "Si tu atteints 16-17% tu deviens un potentiel vainqueur", nous lançait-il il y a quelques mois. Mais après avoir annonçait qu'il se jetait dans le grand il a également compris le côté sombre de la politique.

"Ca m'a un poil amusé puis je me suis dit que je ne suis pas fait pour ça"

"J’ai abandonné aussi parce qu’on a commencé à me dire que mes enfants étaient à telle école… Ce serait monté crescendo. Tout le monde me disait de ne pas prendre mon scooter et d’avoir des yeux derrière la tête. Coluche, on a buté son secrétaire et ça l’a calmé. On ne peut pas faire le même boulot qu’eux. (...)
Ce sondage m'a fait rire et a flatté mon ego je ne peux pas dire le contraire. On me disait qu’il y avait que des branquignols en face : 'qui va t'arrêter ?' Ca m'a un poil amusé puis je me suis dit que je ne suis pas fait pour ça. Mon bonheur, ma nature, c'est de faire rire les gens."
J.A.