RMC

Neige: "C'est une mesure de sécurité de ralentir la vitesse des trains" selon le porte-parole de la SNCF sur RMC

Un train de la SNCF arrive Gare de l'est à Paris sous la neige

Un train de la SNCF arrive Gare de l'est à Paris sous la neige - JOEL SAGET / AFP

Invité des Grandes Gueules, Loïc Leuliette a détaillé les conditions de sécurité employées pour permettre une circulation optimale des trains, alors que la neige continue de tomber sur une partie du territoire français.

Les importantes chutes de neige ont impacté la circulation des trains de la SNCF. Pour des raisons de sécurité, la vitesse des TGV a été ralentie sur plusieurs axes mardi.

"Nos TGV circulent à 320 km/h. Avec la glace, se créent des congères. Elles s’accumulent au passage des TGV dans les baquets. Quand deux TGV se croisent à 320 km/h ces plaques de glace se décollent et peut briser les vitres. C’est vraiment une mesure de sécurité de ralentir la vitesse de circulation afin d’éviter ces jets de glace", expliquait chez les Grandes Gueules Loic Leuliette porte-parole de la SNCF.

Une situation qui a agacé Alain Juppé, le maire de Bordeaux qui a fait part de sa colère dans un tweet mardi, après avoir mis quatre heures pour faire Bordeaux-Paris, au lieu de deux heures habituellement.

Trains racleurs

Un message auquel la SNCF a tenu à répondre: "Nous avons répondu à monsieur Juppé pour lui expliquer pourquoi il y avait des retards. Le ferroviaire c’est très compliqué, et plus on est pédagogue mieux ça passe", a expliqué Loïc Leuliette".

Concernant la circulation en Île-de-France, où 12 millions de personnes sont impactées par les chutes de neige, la SNCF assure que les équipes de maintenance sont à pied d'œuvre pour améliorer la situation: "Il y a des aiguillages à réchauffer, parce que mécaniquement quand il y a de la glace dans la machinerie métallique, ça ne marche pas bien", a-t-il assuré

"Pendant la nuit, on fait circuler des trains racleur qui viennent gratter les caténaires, ces fils électriques au-dessus des voies, pour enlever la couche de givre qui peut poser problème. Le givre, la neige sont les ennemis du système ferroviaire. On a des équipes pré-positionnées et qui travaillent toute la nuit", a ajouté Loïc Leuliette.
Les GG (avec G.D.)