RMC

Qu'est-ce que les "Tapaj", le plan de Marlène Schiappa pour empêcher les jeunes de tomber dans les trafics de drogue?

Marlène Schiappa a dévoilé son plan pour lutter contre la délinquance. Pour ce faire, la ministre déléguée en charge de la Citoyenneté, veut proposer aux jeunes des travaux rémunérés. Le projet a pour but de les détourner de toutes sortes de trafics.

Elle souhaite leur faire retrouver une place dans la société. Marlène Schiappa ministre déléguée chargée de la Citoyenneté a un plan pour contrer la délinquance et l’implication des jeunes en particularité les mineurs dans les trafics de drogues. 

Dans un entretien au Figaro, elle affirme vouloir mettre en place un “programme d’insertion global qui s’adresse aux 16-25 ans en situation de grande précarité et qui leur propose d’éviter ce risque de basculement vers la délinquance en leur proposant des activités rémunérées à la fin de la journée”. 

Invitée dans les Grandes Gueules ce mardi, la ministre a précisé sa pensée. 

“Le Tapaj, travail alternatif payé à la journée, c’est un programme qui est porté par une structure médico-sociale spécialisée. L’idée, c’est de proposer des activités à des jeunes, ceux qu’on appelle les ‘petits frères’ communément. Ce sont des jeunes qui traînent et à qui on pourrait proposer des activités de chouf, de deal… Pour les empêcher de basculer dans la délinquance, on leur propose de faire autre chose, un autre modèle”, explique-t-elle. 

4,2 tonnes de cannabis saisis en septembre

Parmi les travaux qui seront proposés, du nettoyage, du ramassage de feuilles, du gardiennage dans des cages les cages d’escalier, affirme Marlène Schiappa qui explique que ces travaux seront rémunérés à hauteur de quelques dizaines d’euros. Ces Tapaj ont déjà été expérimentés à Bordeaux et dans 27 autres territoires français depuis 2016. 

Peu après son intervention sur RMC, la ministre qui était aux côtés du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a dévoilé des chiffres des trafics de drogues pour le mois de septembre. Un total de 4,2 tonnes de cannabis ont été saisies ce mois-ci contre trois tonnes en août, a annoncé Gérald Darmanin, lors de la première présentation mensuelle des chiffres de l'activité des forces de l'ordre. Les services de police et de gendarmerie ont également procédé à 1189 interpellations liées au trafic de stupéfiants en septembre, en hausse de 25% par rapport à août, a ajouté le ministre de l'Intérieur.

Guillaume Descours