RMC

Quand Alain Marschall lit en direct les textos envoyés par Louis Aliot à une ancienne membre du FN

Sophie Montel, l’eurodéputée anciennement frontiste désormais sans étiquette, était l’invitée des Grandes Gueules ce vendredi 8 mars. A l'annonce de sa venue dans l'émission, Louis Aliot, l'un de ses anciens alliés politiques, a tenu à régler ses comptes avec elle, en direct.

Dans son livre, "Bal tragique au Front national", elle règle ses comptes avec ses anciens collègues politiques. Des comptes, qu’elle a aussi réglés directement sur le plateau des Grandes Gueules.

"J'ai un contentieux personnel avec Madame Montel"

"Quand on a annoncé votre venue, on a eu des échanges avec Louis Aliot donc je vous les lis, il m’a dit que je pouvais le citer", lance Alain Marschall à l'eurodéputée Sophie Montel, présente sur le plateau et commence à lire les fameux textos. 

"J’ai un contentieux personnel avec Madame Montel", lui lit Alain Marschall, portable à l'appui. Elle avait un assistant qui avait fait des tweet antisémites et injurieux avec les pieds-noirs mais elle l’a protégé jusqu'au bout donc j’en déduis quelle partageait ses propos immondes".

"Monsieur Aliot était le directeur de cabinet de Jean-Marie Le Pen au début des années 90"

Des textos, sous forme d'interrogatoire donc, envoyés par le député RN des Pyrénées-Orientale à l'intention de Sophie Montel, qui ne se démonte pas et répond.

"Monsieur Aliot était le directeur de cabinet de Jean-Marie Le Pen au début des années 90. Monsieur Aliot est toujours au Front National. Il a vu le retour comme moi de tous les gens qui étaient partis avec Bruno Mégret. Ceux qui sont partis avec Bruno Mégret c’était les plus radicalisés. C’était les tenants de l’Union des droites et de la Droite nationale à l’époque, il l’a accepté".

"Monsieur Aliot fait une fixation sur mon assistant parlementaire"

Ambiance règlement de comptes sur le plateau. Sophie Montel poursuit: "Mon assistant, il s’agit d’un jeune homme qui est d’ailleurs très brillant mais un gamin de 20 ans, obsédé par Twitter. Il passait sa vie sur Twitter. Il fait une connerie, Jean-Marie Le Pen fait un tweet sur Rocard et il répond en parlant des pieds noirs et de l’esprit un peu colon des pieds noirs. Louis Aliot me tombe dessus, mais vraiment. Monsieur Aliot fait une fixation sur mon assistant parlementaire".

"Elle avait même soutenu Jean-Marie Le Pen contre Marine et et moi"

Alain Marschall poursuit sa lecture avec une nouvelle question envoyée par Louis Aliot: "Demandez-lui aussi pourquoi elle n’a jamais condamné le détail (ndlr les chambres à gaz comme un "détail de l’histoire") de Jean-Marie Le Pen, elle avait même soutenu Jean-Marie Le Pen contre Marine et et moi".

Une nouvelle accusation que balaye Sophie Montel: "C’est à mourir de rire. Aliot il a toujours soutenu Jean-Marie Le Pen. J’ai assisté à des bureaux politiques et il a toujours été solidaire de Jean-Marie Le Pen".
Les Grandes Gueules (avec Caroline Petit)