RMC

"Si c'est pour avoir une tour Eiffel à l'envers qui clignote...": l'avis du recteur de Notre-Dame concernant la flèche

Monseigneur Patrick Chauvet, recteur de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, a expliqué ce mardi dans Les Grandes Gueules qu'il sera attentif au choix de la nouvelle flèche dont l'architecture est soumise à un concours.

Près de deux mois après le terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, plusieurs aspects de la phase de reconstruction font encore débat: financement, pollution au plomb, architecture... 

Concernant ce dernier point, l'architecte chargé de la restauration de Notre-Dame, Philippe Villeneuve, a appelé mardi dans un entretien au Figaro à refaire la flèche de la cathédrale de Paris "à l'identique", malgré le souhait du président Emmanuel Macron de voir "une reconstruction inventive".

"Si c’est pour avoir une tour Eiffel à l’envers qui clignote..."

Invité des Grandes Gueules ce mardi matin, Monseigneur Patrick Chauvet a livré son point de vue sur ce sujet qui fait débat. S'il est ouvert à un tout petit peu de modernité, il semble plutôt de l'avis de l'architecte Philippe Villeneuve que de celui du Président.

"La cathédrale a vécu sans flèche pendant des années. La flèche est la signature de notre ami Violet-le-Duc. Je dis qu’il faut prendre du temps. Il ne faut pas que la flèche défigure le bâtiment donc est-ce qu’il faut faire exactement comme celle de Violet-le-Duc. Je veux bien qu’il y ait une petite note qui marquerait au fond la reconstruction de la cathédrale. Mais je me dis attention: si c’est pour avoir une tour Eiffel à l’envers qui clignote qu’on va me mettre comme flèche, ça je dirais peut-être non."

Réouverture pour 2024 ? "C'est possible je pense"

S’il "espère" que son avis sera pris en compte dans le choix final, l'ecclésiaste rappelle que "le patron, c’est M. Macron". 

"Il va peut-être me téléphoner pour me demander ce que je pense !", suppute-t-il. 

Concernant la reconstruction de l'édifice et surtout de la charpente, Monseigneur Patrick Chauvet a livré son pronostic et estime qu'il n'est pas trop ambitieux de viser une réouverture pour 2024. "Peut-être pas pour la flèche, mais pour la reconstruction et faire que l’on puisse rentrer de nouveau c’est tout à fait possible je pense".

James Abbott