RMC

Tariq Ramadan sort du silence: "Il a perdu toute crédibilité auprès d'une grande partie de la communauté musulmane qui voit en lui un menteur et un escroc"

Pour la première fois depuis sa mise en examen en février 2018 pour viol, Tariq Ramadan a décidé de s'exprimer ce vendredi matin dans la matinale de Jean-Jacques Bourdin. Une interview controversée, qui n’a pas manqué de faire réagir Les Grandes Gueules, notamment Zorah Bitan.

L'islamologue mis en examen pour viol sur Henda Ayari au printemps 2012 et viol aggravé sur Christelle en octobre 2009, a décidé de s'exprimer. Pour la première fois depuis sa mise en examen en février 2018, Tariq Ramadan est revenu sur les accusations portées contre lui.

"Il s’avère que ce type est un vrai menteur"

Des accusations, que le théologien qui se dit "victime d’un traquenard" a continué de nier devant Jean-Jacques Bourdin. Une défense qui n’a pas du tout convaincu notre "grande gueule" Zorah Bitan.

"C’est un prêcheur, issu des Frères Musulmans qui a apporté un poison dans notre pays en prêchant des choses absolument incroyables que je rejette personnellement. Il a fait beaucoup de mal, il a été le gourou de toute une génération. Il s’avère que ce type est un vrai menteur, un prêcheur qui a donné des leçons sur le couple, la fidélité, la République, sur la façon dont on doit s’intégrer, j’en passe, et des meilleurs. On s’aperçoit que ce type a une vie personnelle complètement débridée, qu’il ne se gêne pas et qu’il fait fît de tout ce qu’il a vendu aux autres".

"Pour moi, il n’a aucune crédibilité, venir en victime est juste indécent, ça ne l’honore pas. Si j’avais été à sa place, je me cacherais. Il a perdu toute crédibilité auprès d’une grande partie de la communauté musulmane qui voit en lui un menteur et un escroc".

"Il dit que si on a eu une vie sexuelle avant, on est une pute et on peut se faire violer!"

Pour autant, malgré le jugement sévère porté sur la personnalité de Tariq Ramadan par notre GG, elle laisse le soin à la justice de juger le fond des affaires. Car l'enquête qui vise Tariq Ramadan est loin d'être terminée, elle est même relancée par une nouvelle plainte déposée cet été. La quatrième en France depuis le début de l'affaire.

"Concernant les affaires, c’est à la justice de se prononcer même s’il a dit des choses absolument hallucinantes. Il dit que si on a eu une vie sexuelle avant, on est une pute et on peut se faire violer! Bah non. Dans notre pays, un viol est un viol, quelle que soit la femme qui en est victime!"
Les Grandes Gueules (avec Caroline Petit)