RMC

Un hommage, une esplanade et un monument pour Johnny Hallyday, c'est ça la France éternelle!

"C'EST CA LA FRANCE" - Du lundi au jeudi à 11h40, Fred Hermel livre son humeur du jour.

"Bonjour la République, bonjour la France,

Sincèrement qu’on soit, ou pas, fan de Johnny Hallyday (moi, par exemple, il est loin d’être l’un de mes chanteurs favoris et je ne l’ai jamais vu en concert) on a tous une chanson préférée de celui qui a marqué profondément la culture populaire de notre pays lors de la deuxième partie du XXe siècle et le début du XXIe.

La mienne, c’est celle-ci: "J’ai oublié de vivre". Une chanson sortie en 1977 et qui a voyagé dans le monde entier sous différentes versions et en plusieurs langues.Alors je vous parle de lui aujourd’hui parce que ce mardi a eu lieu cette grande journée d’hommage avec l’inauguration à Paris de l’esplanade “Johnny Hallyday”, une statue composée d’une guitare et d’une moto, pas géniale mais pas ridicule comme l’affirment certains, et bien entendu du grand concert “Que je t’aime”, diffusé de plus en direct sur France 2.

Ce n’est pas anodin d’ailleurs que ce soit la télévision publique qui ait offert ce show parce que, dans d’autres pays, cela ne se passe pas comme ça.

Je me souviens avoir lu dans la presse espagnole il y a quelques jours au moment de la mort de Jean-Paul Belmondo, que des éditorialistes s’extasiaient devant le fait que la France pouvait se rassembler et donner autant d’importance à un artiste populaire. Parce que, en Espagne, une telle unanimité n’est pas possible.

On ne peut que se féliciter que notre pays soit si reconnaissant envers ceux qui ont donné du plaisir, du bonheur à la population.

De la même manière qu'"On a tous quelque chose en nous de Tennessee”, on a tous quelque chose en nous de Johnny. Parce qu’il est la France éternelle.

Parce que Johnny, j'insiste, qu’on soit fan ou qu’on ne soit pas fan, voyez-vous…c'est ça la France!

Fred Hermel