RMC

Une campagne présidentielle nulle? "Au contraire, il y a un renouveau inédit et utile"

A une semaine du premier tour, la campagne présidentielle est notamment jugée "bien pourrie" par l’hebdomadaire Marianne et un Français sur trois affirme hésiter sur son vote selon une enquête Odoxa.

Quel est le niveau de cette campagne? A un peu plus d’une semaine du premier tour de la présidentielle, 34% des Français hésitent encore dans leur vote selon un sondage Odoxa. Une campagne marquée par les affaires de certains candidats et des soupçons de la part des électeurs. Pourtant, pour la Grande Gueule Charles Consigny, cette campagne est porteuse de nouveautés et d’idée prometteuses. 

"Je trouve cette campagne très intéressante sur le plan des idées. Très intéressante sur la manière dont la gauche s’est radicalisée, sur la façon dont la gauche de gouvernement s’est dissipée dans les limbes de cette radicalisation et dans les limbes du centrisme porté par Emmanuel Macron. La campagne est aussi très intéressante de l’autre côté de l’échiquier politique avec le discours sans concession de François Fillon. Enfin, je trouve très intéressantes les initiatives d’Emmanuel Macron sur le plan des candidatures pour les législatives, qu’il a reçu par milliers, de gens de la société civile. Je pense qu’il y a là un vivier de renouvellement inédit et très utile".

Pour la Grande Gueule, les critiques sont récurrentes à chaque campagne présidentielle, même s’il s’inquiète de la montée des extrêmes. "De toute façon, on dit souvent que les campagnes sont nulles. Je pense simplement que l’on a passé trop longtemps sur les fameuses affaires de François Fillon, ce qui nous a empêché de parler des sujets de fond. Simplement, la campagne est inquiétante parce que nous avons en France une vraie extrême droite et une vraie extrême gauche. Je suis inquiet que ces deux candidatures suscitent l’enthousiasme".

Les Grandes Gueules avec A. B.