RMC

Vers la fin du masque dans les transports? "Nous le porterons au moins jusqu'à la fin de l'année", assure Jean-Baptiste Djebbari

Il faudra porter le masque dans les transports encore quelques temps, au moins jusqu'à la fin de l'année assure Jean-Baptiste Djebbari, même si les indicateurs sanitaires sont au plus bas en métropole.

Depuis plus d'un an maintenant, le masque habille les usagers des transports. Dans l'avion, le train, le métro et les bus, il est obligatoire afin de limiter la transmission du Covid-19. Mais alors que plus de 50 millions de Français ont reçu une première dose de vaccin et que les indicateurs épidémiques sont tous à la baisse en métropole depuis plus d'un mois, son obligation peut être jugée dépassée.

Pourtant, il faudra continuer l'effort quelques mois encore. C'est ce qu'a assuré ce lundi matin sur le plateau des "Grandes Gueules" le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari:

"Il y a encore du virus qui circule. Personne ne prend de plaisir à mettre en place un pass sanitaire ou le masque mais encore une fois c'est un mal nécessaire. Le masque, je pense que nous le porterons au moins jusqu'à la fin de l'année", a-t-il lancé.

"C'est le règne des emmerdeurs"

Une prolongation qui ne plaît pas vraiment à l'avocat Charles Consigny: "Evidemment puisque c'est toujours le maximaliste qui a raison dans ce pays, celui qui fait peur. C'est le règne des emmerdeurs et des victimes, c'est ça notre époque", déplore-t-il.

Le masque, dont le port en extérieur a été levé dans la plupart des départements français, protègerait des contaminations aéroportées au Covid-19 dans les espaces clos comme les transports en commun.

>> A LIRE AUSSI - 110 km/h sur l'autoroute: "Il faut qu'Anne Hidalgo conduise sa voiture elle-même", tacle Jean-Baptiste Djebbari

Guillaume Dussourt