RMC

"A un moment quand tout est trop élevé, les gens ne comprennent plus même une augmentation légitime", estime Michel Sapin

-

- - RMC

Pour l'ancien ministre de l'Économie de François Hollande, certains Français ont aujourd'hui l'impression d'être méprisés par une partie de la classe politique qui est déconnectée de la réalité.

La colère des gilets jaunes est née d’un ras-le-bol d’une partie de la population vis-à-vis de l’augmentation des taxes. Des taxes qui avaient déjà été relevés à une autre époque, en 2013, sous François Hollande, alors que Michel Sapin était ministre de l’Économie. 

Il ose aujourd’hui un comparatif en expliquant que comme en 2013, les Français sont en train d’exprimer un ras-le-bol fiscal.

"A un moment, quand tout est trop élevé, les gens ne comprennent plus même une augmentation légitime. Par exemple, d’aligner le prix de l’essence et du diesel n’est pas illégitime quand on voit les dommages que provoque le diesel par rapport à l’essence. Mais il ne faut pas que ce soit trop et surtout, il faut que ce soit juste", précise l’ancien ministre. 

Rester connecté à la réalité

Selon Michel Sapin, pour les politiques, qui visent dans des conditions qui ne sont pas les mêmes que les Français, il faut éviter de se déconnecter de la réalité.

"Moi, je les vois ces gens-là. Ceux sont des gens qui ont forcément besoin de prendre leur voiture, ceux sont des gens qui habitent un peu loin des capitales départementales parce que c’est moins cher. Et ils ont le sentiment qu’on ne les comprend pas, qu’on ne les écoute pas et d’un certain point de vue, qu’on les méprise », poursuit l’ancien ministre. 

M comme Maïtena (Avec G.D)