RMC

Sécurité routière au travail: et si on mettait en place un contrôle annuel des salariés?

Comment améliorer la sécurité routière au travail? Pour Ali, chauffeur, il serait intéressant d'avoir un contrôle annuel.

Ce lundi commence la 2e édition des journées de la sécurité routière au travail, des journées visant à agir contre le risque routier professionnel. Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière estimait qu'il pourrait être intéressant de mettre en place un contrôle annuel des salariés.

Une idée qu'approuve Ali, chauffeur qui nous a joint au 3216: "Nous, en tant que chauffeurs, on aimerait bien. Ce serait un rêve pour certains. Mais c'est très compliqué. Moi je travaille dans une société où on livre de l'alimentaire et malheureusement nous n'avons pas le choix. La plupart de mes collègues ne connaissent pas la loi du Travail. Donc quand on se retrouve à faire des heures supplémentaires, on ne nous demande pas notre avis".

"J'ai déjà eu deux accidents à cause de la pression et de la fatigue"

Il pointe aussi du doigt la pression exercée par les supérieurs: "Je suis un ancien responsable. J'étais responsable de chauffeurs et j'ai aussi mis cette pression. J'ai déjà eu deux accidents à cause de la pression et de la fatigue. Ça nous arrive. On démarre notre journée à 10h du matin et certains jours on va finir vers 18, 19, 20h. Mais pendant les gros mois comme le mois de septembre, on peut finir à une heure ou deux heures du matin".

P.B.