RMC

Trois astuces pour réduire notre exposition aux ondes

L’électrosensibilité, est une pathologie bien réelle mais encore méconnue. Au quotidien, quelques gestes simples permettent de nous éloigner des ondes. Sophie Pelletier, présidente de l’association PRIARTEM et Pascal Samama, journaliste high tech à BFMTV étaient les invités de l’émission de Maïtena Biraben ce mardi 29 janvier, ils ont expliqué ces astuces.

Des décisions inédites. La justice a reconnu, ce jeudi 17 janvier, l’électro-hypersensibilité d’un technicien au titre de "maladie professionnelle".

En septembre 2018, le Tribunal des affaires de sécurité sociale de Versailles avait lui aussi reconnu un accident de travail lié à cette pathologie: l’électro-hypersensibilité ou électrosensibilité, une intolérance aux ondes.

Pourtant, même si nous sommes constamment entourés de champs électromagnétiques, quelques gestes peuvent nous protéger au quotidien de ces ondes qui peuvent à terme s'avérer nocives.

Eloigner le plus possible les appareils 

Le premier conseil donné par les spécialistes consiste à éloigner le plus possible les appareils émettant des ondes des organes sensibles comme le cerveau, la poitrine ou encore les organes reproducteurs. C’est aussi ce que préconise Pascal Samama, journaliste high tech pour BFMTV.

"Les organismes sanitaires conseillent de ne pas mettre un appareil qui émet des ondes à plus de deux centimètres d’une région sensible donc des organes vitaux. Lorsque l’on passe un appel, il est par exemple préférable d’utiliser un casque ou un kit main libre qui éloigne l’appareil du cerveau".

Eteindre complètement les appareils la nuit

Seconde astuce: couper l’ensemble des appareils au moment du coucher, notamment les boxes internet et les téléphones portables.

"Il est préférable d'éteindre ses boxes internet le soir et la nuit. Idem pour le téléphone. Le mode avion n’empêche pas les ondes, il y a quand même un écran, une énergie qui se diffuse à travers le téléphone donc autant l’éteindre".

Supprimer les appareils qui fonctionnent en wifi

Sophie Pelletier, présidente de l’association PRIARTEM (Pour rassembler informer et agir sur les risques électromagnétiques) et atteinte pendant de nombreuses années d’électro sensibilité, va même plus loin:

"Pour réduire son exposition aux ondes, on peut arrêter internet en wifi à l’intérieur de nos logements, supprimer les téléphones fixes de bureau sans fil, pareil pour les lampes économiques. Les compteurs Linky posent problème également. J’ai tout enlevé chez moi, je fais de l’internet avec un fil sans pour autant être coupée de la civilisation".
Caroline Petit