RMC

"Je serai ravi de pouvoir fédérer des ‘gilets jaunes’ souverainistes", annonce Benjamin Cauchy

-

- - RMC

S'il a refusé de faire parti de la liste des "gilets jaunes" pour les élections européennes, il n'exclut pas d'en créer une autre pour les "gilets jaunes souverainistes".

Les 'gilets jaunes' se lancent dans la course aux élections européennes. Ils ont annoncé le lancement d’une liste européenne "gilets jaunes", menée par Ingrid Levasseur. Mais pour Benjamin Cauchy, un des leaders du groupe les 'gilets jaunes libres', cette liste et un simple 'coup d’éclat médiatique' à laquelle il n’a pas voulu prendre part. 

'On m’a demandé ce matin de figurer sur cette liste pour les Européennes. Ma grande interrogation pour cette liste de 'gilets jaunes' c’est: quelle est sa ligne politique ? S’investir pour les élections européennes ça ne va pas être pour parler de pouvoir d’achat comme on peut le faire autour des ronds-points, de manière légitime. Là, on rentre dans une autre échelle politique", affirme-t-il. 

"Nous renouvelons le débat politique"

Alors qu’il a affirmé avoir refusé de figurer sur cette liste, Benjamin Cauchy a déclaré qu’il serait prêt à s’engager dans une liste souverainiste.

"S’il doit y avoir une liste de ‘gilets jaunes’ souverainistes, je serai ravi de pouvoir fédérer des ‘gilets jaunes’ de droite et de gauche de façon trans-partisane", indique le "gilet jaune". 

Selon lui, l’objectif n’est pas d’affaiblir une des autres listes souverainistes que portent notamment Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, ou encore Jean-Luc Mélenchon. "Les ‘gilets jaunes’ sont rentrés dans l’arène politique depuis plus de deux mois. Nous sommes en train de renouveler le débat public. Il y a des gens, des citoyens qui se réveillent et qui ont envie de s’investir. Donc, dans un premier temps, j’appelle tous les souverainistes de gauche et de droite à se fédérer et à converger autour d’un grand projet", poursuit Benjamin Cauchy. 

Guillaume Descours