RMC

Les "super-régions" devaient coûter moins cher, est-ce vraiment le cas?

Chaque jour, Radio Brunet revient sur une dépense publique qui peut semble hasardeuse. Ce mercredi, on revient sur la réforme territoriale qui devait permettre de faire des économies d'argent public.

La réforme territoriale devait permettre de réaliser d'importantes économies. Mais 3 ans après la création des "super-régions", il y aurait beaucoup de gaspillage d’argent public selon France 2 qui a mené l’enquête dans un numéro d'Envoyé Spécial.

Par exemple, la région d’Occitanie née de la fusion entre les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, la séance plénière des élus de la région se déroule à Montpellier. Mais les salles de la préfecture ne sont pas assez grandes. Ainsi, 4 fois par an, la région Occitanie loue un hall du parc des expositions pour la modique somme de… 137 000 euros par séance grâce à l’argent public.

La réforme devait permettre de faire 10 milliard d'économies

Ce n'est pas forcément mieux ailleurs. En Auvergne-Rhône-Alpes, des panneaux flambant neufs aux couleurs de la nouvelle région sont installés à l’entrée de nombreux villages pour un budget total de 1,2 million d’euros.

Des exemples parmi d'autres dans ce qui finit par être un grand gaspillage. La réforme devait pourtant permettre de réaliser 10 milliards d’euros d’économies, comme l'avait promis le secrétaire d’Etat chargé de la Réforme territoriale, André Vallini, sous la présidence de François Hollande.

Radio Brunet