RMC

Alcool au volant: "Un verre ça passe, deux verres ça casse"

Le ministère de l'Intérieur ne rigole pas avec la sécurité routière. Ce jeudi, il a pris toute une série de nouvelles mesures pour les jeunes permis parmi lesquelles le passage de 0,5 à 0,2 g d'alcool par litre de sang. Une décision qui fait grincer quelques dents.

Boire deux verres et conduire, c'est fini ! Du moins pour les jeunes conducteurs ou les 80.000 personnes qui, chaque année, doivent repasser les épreuves après avoir perdu la totalité de leurs points de permis. Alors que le nombre de morts a encore augmenté sur les routes en mai 2015 par rapport à mai 2014 (+1,9%), le ministère de l'Intérieur a en effet décidé de durcir le ton. Ainsi, au 1er juillet, pour ces personnes, le taux légal passera de 0.5 à 0.2g d'alcool par litre de sang, soit moins d'un verre selon les morphologies. Et pour les contrevenants, la sanction sera lourde: perte de 6 points et 135 euros d'amende.

"C'est quand même drastique comme mesure, estime Pascal, titulaire du permis depuis un peu plus d'un an. 0,5g c'était quand même bien car cela permettait de boire une bière ou deux quand on sortait entre amis. Là, après une bière on peut perdre six points, ça parait juste quand même". Car six points en moins signifient retrait de permis pour ceux qui, comme lui, sont en permis probatoire.

"Il va falloir se mettre à l'eau"

Avec ce nouveau taux de 0,2 gramme par litre de sang au moins les choses sont simples pour Alain: "Soit vous avez bu, soit vous conduisez. C'est plus simple que de dire 'J'ai bu ¼ de verre, ½ verre, ¾ de verre, tu ne peux plus boire'". Mais il n'y a pas que les jeunes qui sont concernés. En effet, cette mesure va aussi s'appliquer pour les personnes qui repassent l'examen de conduite. C'est le cas de Tony, commercial, qui après quelques excès de vitesse s'est vu retirer son permis.

Au quotidien dans son métier, il rencontre des clients, déjeune et boit de l'alcool. "Moi qui est soufflé il n'y a pas si longtemps, j'avais bu une bière et j'étais à 0,15 gramme. Alors même s'il n'y a pas de règle, cela veut dire qu'un verre ça passe, deux verres ça casse". Alors comment compte-t-il faire? "Je pense qu'il y aura moins de relations avec les clients. Il va aussi falloir se mettre à l'eau ou alors essayer de passer à travers les gouttes pour ne pas se faire choper". Enfin, Tony se dit persuadé que ce taux de 0,2 gramme sera élargi à tous les conducteurs dans les prochaines années.

Maxime Ricard avec Barthélémy Bolo