RMC

Carrefour bloque les prix de 100 produits de base: coup de com' ou vraiment utile?

L'enseigne Carrefour a annoncé bloquer à partir de ce lundi 22 août les prix de 100 produits sur sa marque de distributeur. Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution, décrypte sur RMC ces opérations qui se multiplient dans la grande distribution.

En juillet, l’inflation dans l’Hexagone atteignait +6,1 % sur un an selon les statistiques de l'Insee. Si la France n'est pas le pays européen qui souffre le plus de cette hausse du coût de la vie, les inquiétudes sont grandes chez les consommateurs français. Les différentes enseignes de grande distribution multiplient ainsi les coups de pouce depuis le début de l'année pour palier à la hausse de prix de l'énergie mais également des, produits de tous les jours.

Carrefour est ainsi le dernier en date ce lundi à annoncer un blocage des prix sur 100 produits essentiels pour une durée de 100 jours, avec pour objectif de soulager le porte-feuille de leur client mais également de se faire un gros coup de pub.

"Avec 100 produits on ne couvre qu'une part infime de la consommation"

Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution et invité d'Estelle midi ce luindi sur RMC confirme que c'est bien un coup de com', et rappelle que Leclerc avait "tiré en premier" sur ce sujet dès le mois de mai.

"La force (de ces opérations), c'est que c'est facile à comprendre, et les limites c'est qu'avec 100 produits on couvre une part infime de la consommation. Dans un supermarché il y a entre 30.000 et 40.000 produits", nuance-t-il. "C'est un coup de com' mais c'est utile, les enseignes cherchent toutes à montrer à leurs clients qu'elles en font un peu plus que les autres, mais ce n'est pas ça qui va arrêter l'inflation".

Vers une baisse des prix avant la fin de 2023 ?

"Je pense qu'il y a d'autres choses à faire. C'est une goutte d'eau parmi les milliers de produits", renchérit Jean-Claude du Portel, auditeur RMC et travaillant dans la grande distribution depuis 30 ans.

"On sait très bien que les grandes surfaces gagnent de l'argent sur les marques de distributeurs. Après les grandes distributions ça va mal, car les gens ont changé leur façon de consommer. Les gens achètent différemment. Beaucoup de gens vont acheter au hard-discount, ou même sur Le Bon Coin", poursuit-il.

Mais jusqu'où ces prix vont-ils grimper? L'inflation devrait, en moyenne sur la zone euro, commencer à baisser au dernier trimestre 2022 selon les prévisions de l'OCDE. Reste à voir, quelles conséquences cette baisse aura sur le portefeuille des Français.

Quelques exemples des prix bloqués par Carrefour durant son opération spéciale pendant 100 jours: 0.71 € le tube de dentifrice, 6.65 € le paquet de couches, 1.49 € la brioche tranchée, 2.99€ les 12 oeufs plein air, 0.99€ le pot de confiture...

J.A.