RMC

L'avenir de GM&S devant la justice: "on sait que le site est viable, nous, on veut juste travailler"

La justice se penche ce mardi sur l'avenir de GM&S Industry. Le tribunal doit se prononcer sur la liquidation ou la reprise de l'entreprise. Manifestations, blocage du site et négociations se succèdent depuis 6 mois, et les 279 salariés sont prêts à aller jusqu'au bout.

Quel avenir pour l'équipementier GM&S? La justice doit se prononcer ce mardi sur une liquidation ou reprise de l'emboutisseur, deuxième employeur privé de Creuse, en redressement judiciaire depuis décembre.

Les salariés ont prévu de manifester devant le tribunal de commerce de Poitiers ce mardi après-midi. Et sur place, les délégués syndicaux motivent leurs troupes. Le départ pour la manifestation est à 13h, en cars spécialement affrétés jusqu'à Poitiers. Jérôme, soudeur depuis 20 ans, fera le déplacement: "On espère qu'il y aura le maximum de monde pour nous soutenir". "Ce ne sont pas les broutilles qu'ils nous donnent qui vont faire que ça va avancer. On sait que ce site est viable, nous, on veut juste travailler".

"Ca use physiquement et moralement"

Une dizaine de salariés restent à La Souterraine pour occuper l'usine. Patrick fait partie des volontaires, il est magasinier depuis 31 ans: "ça commence à être usant, ce ne sont pas 10 jours, c'est des mois que ça dure, voire des années. Ça use physiquement et moralement."

Des salariés épuisés mais déterminés. Et si la liquidation judiciaire est prononcée par le tribunal, certains préviennent: "Vous avez vu l'installation, les bonbonnes de gaz, on a piégé l'usine, après vous savez, quand les gens sont désespérés, on ne sait pas jusqu'à quel point ça peut aller"

Un avertissement qui s'adresse avant tout au gouvernement.

P.B. avec Amélie Rosique et Marion Dubreuil