RMC

Réforme des retraites: au 31e jour de grève, le gouvernement se prépare pour une semaine cruciale

Le Premier ministre Edouard Philippe sera en première ligne alors que les négociations doivent reprendre avec les syndicats. Deux appels à une mobilisation nationale ont déjà été lancés pour le 9 et le 11 janvier.

Près d'un mois de grève contre les retraites et la pression sur le gouvernement ne faiblit pas. L'intersyndicale appelle à manifester dans tout le pays le 11 janvier contre la réforme des retraites, soit seulement deux jours après la mobilisation du 9. 

Le gouvernement, lui, est bien rentré de vacances. Le Premier ministre a convoqué vendredi à Matignon les ministres concernés par les grèves. Ils ont fait "le point sur la situation dans les transports publics" et un "état des lieux sur l'avancée des négociations".

Très discret pendant les vacances, il sera en revanche en première ligne la semaine prochaine. Conseil des ministres de rentrée, échanges téléphoniques avec les leaders syndicaux, introduction de la multilatérale consacrée à la pénibilité au ministère du travail et intervention médiatique. Edouard Philippe va se démultiplier, mais va surtout devoir trouver la voie du compromis rapide souhaité par Emmanuel Macron. 

Une crise gérée trop lentement ? 

Matignon l'affirme "nous ferons au plus vite", dans les prochains jours ou dans les prochaines heures espère même un ministre influent agacé par la gestion trop lente de cette crise. Pénibilité, aménagement de l'âge pivot, "il y a beaucoup de grain à moudre" fait savoir la porte-parole du gouvernement Sibeth N'Diaye. 

Le problème, c'est qu'aujourd'hui la CFDT se fait discrète et que seuls les syndicats contestataires CGT en tête occupent le terrain dans l'espoir de généraliser le mouvement. 

Jérémy Trottin avec Guillaume Descours