RMC

Réforme des retraites: la bataille commence à l'Assemblée

La bataille autour de la réforme des retraites entre dans le vif lundi à l'Assemblée: la majorité, après une fin de semaine chaotique, va défendre dans l'hémicycle un projet que l'opposition dénonce comme "injuste" et entend torpiller par une nuée d'amendements.

S'il le faut les députés siègeront tous les jours, jusqu'à minuit, week-end compris. C'est ce que disait dimanche l'un des rapporteurs de ce texte. Il faut s'attendre à des incidents de séance, à des éclats de voix, mais il faut surtout examiner le texte jusqu'au bout, dit-il. Et cela pourrait prendre jusqu'à trois semaines selon des députés, soit plus de 100 heures débats.

Ce lundi, à partir de 16h, c'est donc la majorité qui prendra la parole pour une discussion générale. Ensuite, premier obstacle: deux motions de rejet du texte qui prendront du temps et qui n'ont aucune chance d'aboutir. Et c'est tard ce lundi soir que le premier article sera étudié.

41.000 amendements

Les députés de la majorité vont devoir faire avec 41.000 amendements au texte, une grande majorité déposée par la France Insoumise, qui le dit clairement, elle veut asphyxier le débat, ce sera une guerre de tranchées promettent les députés LFI.

Pour échapper à cela le gouvernement a une arme, l'article 49-3, qui permet de faire passer le projet sans vote. "Ce n'est pas une arme, c'est un bazooka", disent certains élus, qui veulent absolument éviter d'en passer par là, "ce serait un très mauvais message adressé aux Français", disent-ils.

Thomas Chupin