RMC

"Une aide de 100€ par famille": des mairies offrent des bons cadeaux pour lutter contre l’inflation

Pour faire face à la hausse des prix, certaines mairies débloquent des aides pour leurs habitants les plus en difficulté. C’est le cas à La Ferrière-aux-Etangs, dans l’Orne.

Et si la solution pour aider les Français à améliorer leur pouvoir d'achat venait de l'échelon communal? Les villes n'y sont pas obligées: créer des dispositifs municipaux pour aider les familles dans leurs budgets relève de décisions politiques. Des décisions prises par certains élus, qui décident d'allouer une partie du budget de la municipalité directement aux habitants. Pour lutter contre les effets de l'inflation galopante, +5,8% en juin, certains vont même jusqu'à offrir des bons cadeaux. Comme dans le village de La Ferrière-aux-Etangs (Orne).

"C’est l’ensemble du conseil municipal qui a fait preuve de générosité en proposant de voter une subvention exceptionnelle de 10.000 euros à l’attention du CCAS, pour aider les familles de la commune les plus fragilisées dans le contexte de la flambée des prix, explique le maire Vincent Beaumont dans ‘Apolline Matin’ ce lundi sur RMC et RMC Story. C’est une aide de 100 euros par famille. On a ciblé 100 familles. Elle sera matérialisée par des bons d’achats utilisables pour l’alimentation, dans certains commerces alimentaires de La Ferrière-aux-Etangs. Et aussi, parce que c’est une dépense importante en milieu rural, pour le carburant."

"Ce n’est pas aux budgets communaux de supporter la problématique"

A Renneville, dans l’Eure, 90 foyers sont concernés par une aide municipale de 50 euros. Un tel dispositif est "un soutien sur le budget familial", explique Pierre Bertin, adjoint à la mairie de Lambersart (Nord). Mais difficile de le maintenir sur une longue durée. "Ce qui compte dans ce genre de situation, c’est la réactivité, souligne Yves Bleunven, président de l’association des maires du Morbihan. On a cette capacité à être réactif mais on n’a pas cette capacité à tenir dans le temps. Ce n’est pas aux budgets communaux de supporter la problématique et l’impact sur le pouvoir d’achat de nos habitants." Il en appelle donc à l’Etat.

Le maire de La Ferrière-aux-Etangs, lui, veut aussi mobiliser ses habitants plus aisés: "Pour cette année 2022, les 10.000 euros ont été votés, c’est budgété. Par contre, nous souhaitons pourquoi pas pérenniser cette aide, mais on ne sera pas forcément en mesure de faire tous les ans sur le budget communal et c’est pour ça que je fais un appel, d’abord aux concitoyens de la commune et au-delà, pour des dons au CCAS. Comme toutes les associations, ça ouvre droit à une réduction d’impôt de 50%".

LP avec FC