RMC

A Washington, le président ukrainien remercie les Américains pour leur soutien face à la Russie

Volodymyr Zelensky s'est rendu à Washington ce mercredi, son premier déplacement international depuis le début de la guerre en Ukraine le 24 février dernier. Il a été reçu par son homologue américain Joe Biden, avant de s'adresser au Congrès. L'occasion pour les États-Unis de réaffirmer leur soutien à l'Ukraine.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé ce mercredi devant le Congrès américain que l'aide des Etats-Unis à son pays était un "investissement dans la sécurité mondiale et la démocratie", et "pas de la charité", après avoir reçu le soutien de Joe Biden.

Trois cents jours après le début de l'attaque russe contre l'Ukraine, le chef d'Etat européen a été reçu en héros à Washington pour son premier voyage international depuis le début de l'offensive russe le 24 février, un déplacement aux contraintes de sécurité exceptionnelles et de quelques heures seulement, au cours duquel Joe Biden lui a promis une nouvelle aide financière et, pour la première fois, la fourniture du système de défense anti-aérienne Patriot.

"Votre argent n'est pas de la charité, c'est un investissement dans la sécurité mondiale et la démocratie, que nous gérons de la façon la plus responsable", a assuré Volodymyr Zelensky devant les élus américains, qui l'ont reçu avec une longue ovation debout et se sont levés plusieurs fois pour l'applaudir pendant son discours.

"Contrairement aux prédictions les plus funestes, l'Ukraine n'est pas tombée. L'Ukraine est vivante et combative", a encore déclaré Volodymyr Zelensky, vêtu d'un pull-over kaki siglé du trident ukrainien. Elle "tient ses positions et ne se rendra jamais".

Il a par ailleurs lié le combat contre la Russie à la menace que représente l'Iran, en parlant de deux Etats "terroristes", un thème cher au camp républicain qui reproche au président démocrate Joe Biden d'être trop complaisant face à Téhéran. Il a ensuite remis à la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi et à la vice-présidente Kamala Harris, présidente du Sénat, un drapeau ukrainien venant de Bakhmout, une ville de l'est de l'Ukraine qui est actuellement le point le plus chaud du front, et couvert de signatures de soldats. En retour, elles lui ont offert un drapeau américain qui a été hissé au sommet du Capitole mercredi pour marquer sa visite historique dans la capitale.

Renforcer la défense aérienne ukrainienne

Il avait auparavant été reçu à la Maison Blanche par son homologue Joe Biden, qui a assuré lors d'une conférence de presse commune que les Etats-Unis soutiendraient son pays "aussi longtemps qu'il le faudra".

Le président américain a aussi promis de "continuer à renforcer la capacité de l'Ukraine à se défendre", avec l'engagement de lui fournir le système sophistiqué de défense antiaérienne Patriot. Joe Biden s'est par ailleurs dit "pas du tout inquiet" pour la solidité de l'alliance occidentale face à l'invasion russe.

"Je n'ai jamais vu l'Otan ou l'UE aussi unies", a-t-il déclaré. "Poutine pensait qu'il affaiblirait l'Otan, à la place il a renforcé l'Otan".

Le système Patriot que les Etats-Unis vont fournir à Kiev renforcera "de manière significative" la défense ukrainienne face aux frappes russes, a-t-il remercié, y voyant "une étape très importante pour créer un espace aérien sécurisé pour l'Ukraine". "C'est un système défensif", a de son côté souligné le président américain. "Ce n'est pas une mesure d'escalade, c'est défensif", a-t-il insisté.

"La tranche d'aide d'aujourd'hui inclut pour la première fois le système de défense antiaérienne Patriot, capable d'abattre des missiles de croisière, des missiles balistiques de courte portée et des avions à une altitude nettement supérieure à celle des systèmes de défense qui avaient été fournis jusque-là", a pour sa part précisé le secrétaire d'Etat Antony Blinken.

Volodymyr Zelensky a aussi insisté sur le fait qu'une "paix juste" n'implique "aucun compromis" sur l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

La rédaction avec AFP