RMC

En Caroline du Nord, Glencie Rhedrick, militante pour l'égalité raciale veut faire barrage à Donald Trump

Plus de cinq mois après la mort de Georges Flyod et les manifestations "Black Lives Matter", les plus grandes manifestations jamais organisées à travers le pays, comment va voter cette communauté?

La Caroline du Nord est un état clé pour le scrutin présidentiel du 3 novembre aux Etats-Unis. Et le principal enjeu Le vote de la communauté afro-américaine. Selon l’institut Pew Research, ils représentent 12,5 % électeurs aux Etats-Unis soit environ 30 millions de voix. 

Sous le soleil, sur le parking face à l’église, Glencie Rhedrick scande ces mots “soyons prêts à voter” pour inciter le maximum de gens à exprimer leurs voix lors de cette élection présidentielle. “Nous devons voter pour que nous obtenir la vie plus juste que nous méritons”, affirme-t-elle. 

Un à un, Glencie salue ceux qui ont répondu à son invitation pour défiler en voiture dans les rues de la ville pancartes collées sur les pares prises et klaxons ininterrompus. 

Ici, dans la ville de Charlotte, Glencie Rhedrick, qui officie également comme pasteur, incarne la lutte contre la discrimination raciale. Son énergie a inspiré de nombreuses générations. Chandler, étudiant de 26 ans, a grandi avec ses prêches.

“Pour moi, elle représente la justice, elle fait partie de l'Histoire. C'est la base de notre communauté. C'est une femme fantastique. Elle fait un travail incroyable. Pour moi, c'est une vraie héroïne de la ville de Charlotte pour la justice et l’émancipation de notre communauté", explique-t-il. 

Faire barrage à Donald Trump

Glencie a dédié sa vie à défendre les noirs. Aujourd’hui, elle préside une association locale pour lutter contre les injustices. Et c’est pour faire avancer sa cause qu’elle incite chacun à voter pour faire barrage à Donald Trump.

“Je vais voter pour les démocrates. Dans notre communauté, le taux de chômage est très élevé, nous souffrons aussi des réformes de l’assurance-maladie. Avec un nouveau président, il y aura encore beaucoup à faire, mais au moins ça ira dans la bonne direction pour les afro-américains, qui attendent ça depuis longtemps”, assure-t-elle. 

Et pour ça, elle est prête à les aider pour voir disparaître la notion de race et ne plus avoir peur à chaque fois que son fils quitte la maison. “Car c’est un homme noir avec des tresses. Il est intelligent, il s’exprime bien, mais il reste noir. Suivant où il va, il peut être arrêté et tout dépend de l’officier qu’il rencontre. On ne sait jamais ce qu’il peut se passer. Les parents ont des nuits d’insomnies”, confie-t-elle. 

Mais ces craintes ne l’empêchent pas d’être remplie d’espoir, car d’autres prennent le relais. Le mouvement Black Lives Matter est né il y a sept ans après la mort d’afro-américains, suites à des violences policières. 

“C’est le mouvement pour les droits civiques du 20ème siècle. Ils sont prêts à prendre beaucoup de risques comme nous à l’époque. Il y a des jeunes et des militants expérimentés qui sont toujours sur le champ de bataille et je soutiens le travail qu’ils font”, précise Glencie. 

En 2016, les afro-américains ont majoritairement voté démocrate. Les sondages prédisent la même tendance cette année. 

TRUMP-BIDEN, DUEL POUR LA MAISON BLANCHE

Episode 1 - A Miami, les banques alimentaires prises d'assaut à cause de la crise du coronavirus

Episode 2 - Présidentielle américaine: face à la crise, le réveil du vote latino?

Episode 3 - Avec ces Américains qui tentent de se soigner sans couverture santé

Episode 4 - Comment une communauté de retraités de Floride voit l'affrontement entre Donald Trump et Joe Biden

Episode 5 - Aux Etats-Unis, le vote par correspondance au centre des débats

Episode 6 - La Géorgie, état rural et soutien indéfectible de Donald Trump

Episode 7 - En Caroline du Nord, Glencie Rhedrick, militante pour l'égalité raciale veut faire barrage à Donald Trump

Nicolas Ropert et Caroline Philippe avec Guillaume Descours