RMC

Lyon: un Iranien meurt après s'être jeté dans le Rhône pour alerter sur la répression dans son pays

En Iran, les manifestations anti-régime sont sévèrement réprimées.

En Iran, les manifestations anti-régime sont sévèrement réprimées. - AFP

Un étudiant iranien de 38 ans s'est suicidé en se jetant dans le Rhône, à Lyon, lundi soir, pour alerter sur la situation dans son pays. Juste avant, il a publié une vidéo expliquant les raisons de son geste sur son compte Instagram et a appelé au soutien du peuple iranien.

Il avait 38 ans, s'appelait Mohammad, venait d'Iran et étudiait à Lyon depuis 2019. Lundi soir, il a fait le choix de se jeter dans le Rhône après avoir publié, sur son compte Instagram, une vidéo expliquant son geste.

À travers cet acte, il a voulu alerter sur la répression sanglante qui se déroule actuellement en Iran, alors que le pays est secoué par des manifestations.

"La police attaque des gens, on a perdu beaucoup de filles et de fils très jeunes, des adolescents et des enfants, donc on doit faire quelque chose", a-t-il affirmé dans cette vidéo dans laquelle il apparaît paisible et calme.

"Je ne suis pas triste [...] Nous avons besoin d'aide"

"J'ai décidé de me suicider dans le fleuve Rhône pour montrer que nous, peuple iranien, nous sommes très fatigués de cette situation. On décide de changer notre pays, comme un pays démocratique, qui donne des droits aux femmes", a-t-il ajouté.

"Quand vous regarderez cette vidéo, je serai mort, mais je suis content, je choisis cette voie sans aucun stress, je ne suis pas triste, j'ai décidé de faire ça pour montrer à tout le monde que nous les Iraniens, nous avons besoin d'aide", a-t-il dit.

Il a appelé à soutenir le peuple iranien dans sa lutte contre "des policiers et un gouvernement extrêmement violent".

Les Iraniens se battent pour la chute du régime

Mohammad vivait en France avec son épouse, qui a confirmé son décès sur les réseaux sociaux. Dans sa vidéo, il a remercié les Lyonnais pour leur hospitalité depuis son arrivée et celle de son épouse.

Des appels à un rassemblement dans le centre-ville de Lyon, pour lui rendre hommage, ont été lancés sur les réseaux pour 17h ce mardi.

L'Iran connaît depuis deux mois une vague de contestation sans précédent depuis la Révolution islamique de 1979. Elle est née de revendications sur les droits des femmes à la suite de la mort de Mahsa Amini, après avoir été arrêtée pour avoir mal porté le voile islamique.

La répression des manifestations est extrêmement forte, plusieurs personnes ont déjà été battues, emprisonnées et même condamnées à mort. Pour autant, les Iraniens continuent de manifester très régulièrement et réclament la chute du régime.

Astrid Bergere