RMC

Référendum d'initiative citoyenne: comment cela se passe en Suisse?

En Suisse, les RIC sont utilisés en moyenne quatre fois par an sur différentes thématiques. Pour eux, c'est une véritable forme d'expression citoyenne.

C’est une des principales demandes des "gilets jaunes": un référendum d’initiative citoyenne. Ce RIC existe déjà en Suisse sous un nom différend, les Votations. Celles-ci se font sur des sujets très variés. 

En ce moment même à Genève, une campagne est cours contre le mitage, c’est-à-dire à l’empiétement urbain sur les espaces verts. Lancée par le parti des Jeunes Verts, le vote aura lieu le 10 février prochain. En moyenne en Suisse, il y a quatre votations par an avec des règles à respecter.

"Il faut qu’il y ait 100.000 personnes qui signent un même texte dans un délai de 18 mois. Ensuite le Parlement se saisi du dossier et va émettre un avis, est-ce qu’on accepte ou est-ce qu’on refuse et si on refuse, c’est à la population de trancher", explique Valentin Dujoux, co-président des Jeunes Verts de Genève. 

40 à 45% de taux de participation

Ces votations peuvent concerner différentes thématiques : réforme fiscale, immigration, protection des cornes de vaches... En moyenne, le taux de participation oscille entre 40 et 45% des inscrits. Cependant, les Suisses y sont très attachés. 

"Ce qui est important en Suisse quand on vote, c’est qu’on ne pense jamais à l’individu, on pense toujours à la collectivité. C’est une richesse qu’on n'aimerait pas du tout lâcher", affirme Mélanie. Ces votations citoyennes existent également en Italie ou encore dans certains états américains. 

Gwenaël Windrestin avec Guillaume Descours