RMC

Ukraine: trois morts après des frappes russes sur Kiev, Lviv et la Moldavie privées d'électricité

Trois personnes sont décédées après des frappes russes sur Kiev, ce mercredi. L'approvisionnement en eau a été suspendu dans la capitale ukrainienne, alors que Lviv et une partie de la Moldavie sont victimes de coupures d'électricité.

Un jour de plus de guerre, en Ukraine. Ce mercredi a été marqué par de nouvelles frappes sur la capitale ukrainienne, Kiev. Des frappes russes qui ont fait trois morts et dix blessés, et "endommagé un immeuble d'un étage", selon l'administration militaire de la capitale, sur le réseau social Telegram. Ces mêmes frappes ont comme conséquence la coupure de l'approvisionnement en eau de la ville. Une "suspension" annoncée par le maire de Kiev, Vitaly Klitschko, sur les réseaux sociaux, qui appelle les Kiéviens à faire des provisions d'eau potable.

"En raison des bombardements, l'approvisionnement en eau est suspendu dans tout Kiev. Les spécialistes (...) travaillent à le restaurer le plus rapidement possible", a-t-il déclaré sur Telegram.

>>> Suivez RMC sur Google pour retrouver les dernières actualités

La Moldavie impactée

Parallèlement, les frappes russes visant des sites énergétiques ukrainiens provoquent des coupures d'électricité dans l'ouest de l'Ukraine. Kiev est concerné par ces coupures "d'urgence". "Toute la ville" de Lviv est "sans lumière" a affirmé Andriï Sadovy, son maire. "Il peut y avoir des interruptions d'approvisionnement en eau", a-t-il aussi précisé.

Des pannes d'électricité qui débordent d'Ukraine et concernent aussi la Moldavie. Le pays, candidat à l'adhésion à l'Union européenne, est victime de coupures "massives", a annoncé le vice-Premier ministre moldave, Andrei Spinu. "À la suite de bombardements de la Russie contre le système énergétique ukrainien au cours de la dernière heure, nous avons des pannes d'électricité massives dans tout le pays", a-t-il indiqué sur Facebook. Le pays faisait déjà face à d'importants problèmes énergétiques en lien avec la guerre en Ukraine.

MM