RMC

Les Français veulent pouvoir continuer à tuer les autres sur la route

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve annonce ce lundi plusieurs mesures pour améliorer la sécurité routière, alors que le nombre de tués sur les routes a augmenté l'an dernier pour la première fois depuis 12 ans. Invitée ce lundi de Jean-Jacques Bourdin, l'avocate Jehanne Collard, spécialisée dans la défense des victimes a appelé à plus de répression.

Pour la première fois depuis 12 ans, la mortalité routière est repartie à la hausse. Il y a eu 4% de tués en plus sur les routes en 2014, par rapport à 2013. Quelque 3.400 personnes ont trouvé la mort sur les routes françaises en 2014, soit 120 décès supplémentaires.

Face à ce constat, le ministre de l'Intérieur présente ce lundi plusieurs mesures pour améliorer la sécurité routière. "On a le sentiment que le gouvernement découvre que tout à coup il y a un problème avec la sécurité routière. Et il tire deux ou trois mesurettes du chapeau", a déploré ce lundi chez Jean-Jacques Bourdin Jehanne Collard, avocate spécialisée dans la défense des victimes de la route et auteure du livre "Le scandale de l’insécurité routière".

"Il faut créer une véritable police de la route"

Les "mesurettes" qu'elle critique: Interdiction de stationner près des passages piétons, augmentation du nombre de radars double-face et embarqués, chasse aux obstacles latéraux, interdire les vitres surteintées… Insuffisant pour Jehanne Collard qui réclame "une véritable politique contre la violence routière". "Ce gouvernement ne l'a pas mais ne l'a jamais eu. Il ne prend pas la mesure de la gravité de ce qui se passe en France. Ce qu'il faut, c'est enfin créer une véritable police de la route". "Mais les Français n'en veulent pas et aucun gouvernement n'a le courage. Les Français tiennent à leur bagnole, à pouvoir faire des infractions sans être sanctionnés, veulent pouvoir continuer à tuer les autres sur la route", accuse-t-elle.

"On a démontré que répression égal chute des accidents"

Seule la multiplication des radars trouve grâce à ses yeux. Pour l'avocate, il faut augmenter leur nombre. "On a démontré que répression égal chute des accidents, argumente-t-elle. On ne peut être que tous pour que ce massacre s'arrête. Chaque année des familles entières sont brisées. Il y a des jeunes de 20 ans qui sont des morts-vivants. Il ne faut jamais oublier ce que c'est que la sécurité routière".

Jehanne Collard estime également qu'il faut "adapter la vitesse selon les routes. Il y a des routes où l'on doit rouler à 50 km/h, et d'autres où l'on peut rouler à 90". Elle préconise également l'instauration "d'un permis à point pour les vélomoteurs ou scooters de moins de 50 cm3". Enfin, plus que limiter à 0,2 grammes par litre de sang le taux d'alcool autorisé pour les jeunes conducteurs, Jehanne Collard demande "plus de contrôles à la sortie des boîtes de nuit".


Suivez Jean-Jacques Bourdin sur Twitter Follow @JJBourdin_RMC
Réagissez sur le compte Twitter d'RMC avec le hashtag #BourdinDirect Tweet #Bourdindirect

Philippe Gril avec Jean-Jacques Bourdin